NOUVELLES

Le roi belge Albert II abdique

03/07/2013 09:18 EDT | Actualisé 02/09/2013 05:12 EDT
AP

BRUXELLES - Le roi Albert, monarque de la Belgique, a annoncé mercredi qu'il abdiquerait après deux décennies à la tête du pays. Le 21 juillet prochain, jour de la fête nationale belge, il laissera son trône à son fils, le prince héritier Philippe.

Les rumeurs allaient bon train en Belgique depuis plusieurs semaines déjà, et l'annonce de mercredi met fin à près de deux décennies de règne stable sur un royaume politiquement déchiré. Les différents entre le nord flamand et le sud wallon du pays se sont intensifiés ces dernières années.

À l'occasion d'un discours à la nation diffusé sur toutes les grandes chaînes du pays, le roi Albert a indiqué qu'il était temps pour lui de laisser sa place à la relève. Le monarque, âgé de 79 ans, a indiqué avoir pleine confiance en son héritier, le prince Philippe, âgé de 53 ans.

Le roi Albert a expliqué que l'âge et la santé ne lui permettraient plus d'assumer ses fonctions comme il l'aurait souhaité. «Après vingt ans, je crois qu'il est temps pour moi de passer le flambeau à la prochaine génération», a-t-il indiqué pendant son allocution.

Le mandat du monarque a été marqué par un record politique, alors que sous sa gouverne, la Belgique a connu la plus longue période sans gouvernement effectif. En 2010 et 2011, les élus au parlement belge ont été incapables de former un gouvernement pendant 541 jours.

Aucun autre pays du monde n'a été sans pouvoir exécutif pour une aussi longue période de temps. Après d'intenses négociations, Elio Di Rupo avait finalement été nommé premier ministre.

Au cours des derniers jours, le premier ministre Di Rupo aurait tenté de convaincre le roi Albert de rester en poste, sans succès. Mercredi, il a salué le travail effectué au cours des deux dernières décennies par le roi Albert.

Selon le premier ministre Di Rupo, le roi Albert a conquis le coeur des Belges. «Il a réussi cet exploit grâce à son enthousiasme, son sens de l'humour et son caractère», a-t-il indiqué.

Depuis sa création en 1831, six rois ont régné sur le royaume de Belgique. Le roi Albert est le premier à laisser volontairement son trône.