NOUVELLES

Un petit-fils de Nelson Mandela sous le coup d'une enquête

02/07/2013 01:27 EDT | Actualisé 31/08/2013 05:12 EDT

La police sud-africaine a annoncé mardi avoir ouvert une enquête sur un petit-fils de Nelson Mandela, soupçonné d'avoir déterré illégalement les cadavres de trois enfants de l'ancien président, à la suite d'un litige familial.

Seize membres de la famille de Nelson Mandela ont déjà obtenu que la justice ordonne à Mandla Mandela de reconduire les trois corps à Qunu, village d'enfance de son grand-père, d'où ils avaient été déterrés il y a deux ans.

Mandla Mandela, qui est officiellement à la tête du clan Mandela, les a déplacés près de Mvezo, dans la région du Cap oriental, où est né l'ancien chef d'État. Certains membres de la famille, ainsi que des observateurs extérieurs, accusent le petit-fils de Nelson Mandela de vouloir imposer son enterrement dans cette localité.

Ce litige est suivi avec attention par les Sud-Africains, qui sont déjà suspendus au sort de leur premier président noir, hospitalisé depuis près d'un mois pour une affection pulmonaire.

Le gouvernement sud-africain a rapporté lundi qu'il était dans un état critique, mais stable.

Nelson Mandela a eu six enfants de trois mariages différents. Les trois dont les corps ont été déplacés sont respectivement morts en 1948, 1969 et 2005. 

Reuters

PLUS:rc