NOUVELLES

Paladin s'entend avec Bayer pour acheter le Binotal pour l'Amérique latine

02/07/2013 08:27 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La société pharmaceutique montréalaise Laboratoires Paladin (TSX:PLB) accroît sa présence en Amérique latine grâce à l'acquisition d'un antibiotique largement utilisé dans la région.

Paladin a annoncé mardi la signature d'une entente avec le géant Bayer afin de faire l'acquisition de Binotal pour le Mexique, le Brésil, la Colombie, l'Équateur et d'autres pays d'Amérique latine.

«Nous croyons que l'Amérique latine représente généralement un marché qui croît rapidement», a déclaré en entrevue Mark Beaudet, président-directeur général intérimaire des Laboratoires Paladin.

«C'est donc un bon endroit pour établir une présence pharmaceutique», a-t-il ajouté.

Les clauses financières de l'entente avec Bayer n'ont pas été rendues publiques par Paladin.

Binotal est un produit largement utilisé en Amérique latine depuis des années afin de traiter les infections bactériennes à différents degrés de gravité, a affirmé M. Beaudet.

Le médicament est délivré sur ordonnance ou est disponible en vente libre, selon le lieu.

En 2012, Binotal a enregistré des ventes de plus de 11 millions $ en Amérique latine, le Mexique et le Brésil ayant représenté plus des deux tiers de ce total.

«Il (le médicament) devrait valoir un bon rendement sur investissement à nos actionnaires», a affirmé M. Beaudet.

L'entreprise montréalaise assure déjà une petite présence en Amérique latine, où elle compte un certain nombre de produits pour lesquels elle dispose de licences.

«Nous en sommes déjà au stade précoce de notre développement commercial en Amérique latine, et l'acquisition de Binotal nous aide à nous procurer une base financière pour nos activités», a indiqué M. Beaudet.

M. Beaudet n'a pas exclu que Paladin fasse l'acquisition d'autres produits en Amérique latine, faisant remarquer que l'entreprise était concurrentielle à l'extérieur des grands marchés pharmaceutiques que constituent les États-Unis, l'Europe de l'Ouest et le Japon.

«Nous pensons qu'en nous positionnant comme partenaire régional dans d'autres marchés comme le Canada, l'Afrique du Sud et l'Amérique latine, nous pouvons ajouter de la valeur aux entreprises qui vendent leurs produits ou qui cherchent à accorder les licences de produits», a-t-il dit.

Paladin concentre ses efforts sur l'acquisition ou l'obtention de droits de distribution sous licence de produits pharmaceutiques destinés aux marchés canadien et mondial.

Les actions de Laboratoires Paladin ont terminé la séance de mardi à 54,94 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 1,32 $ par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc