NOUVELLES

L'ouest des États-Unis fracasse des records pendant que la canicule continue

02/07/2013 07:09 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT

LAS VEGAS, États-Unis - L'ouest des États-Unis continue à établir de nouveaux records de chaleur, alors que la canicule qui a débuté en juin ne donne aucun signe de fléchissement.

Le mercure pourrait avoir atteint 54 degrés Celsius à Death Valley, dans le Nevada, ce qui égalerait le record de chaleur enregistré aux États-Unis en juin. Le record de tous les temps est de 57 degrés.

Les autorités métérologiques ont toutefois prévenu qu'il faudra plusieurs mois avant de confirmer que le mercure est monté aussi haut.

Les thermomètres affichaient 47 degrés à Las Vegas dimanche, égalant le record pour cette ville. Le mois de juin a été le plus chaud jamais enregistré à Vegas, et aucun soulagement n'est prévu avant jeudi.

Le mercure a touché 49 degrés au parc national du Lac Mead, à l'est de Las Vegas, un niveau sans précédent. Un homme est mort de causes inconnues à cet endroit dimanche, cinq personnes ont eu besoin de soins en raison de la chaleur et plus d'une douzaine d'autres ont dû êtres secourues.

La région métropolitaine de Phoenix, en Arizona, a connu samedi sa quatrième journée la plus chaude en 110 ans, quand le mercure est grimpé jusqu'à 48 degrés. La situation s'est légèrement améliorée dimanche, quand la température a reculé à 46 degrés. Dix-neuf pompiers qui combattaient un feu de forêt près de Yarnell, au nord de Phoenix, ont été tués quand les flammes se sont soudainement retournées contre eux.

Même la ville de Seattle, normalement connue pour son climat tempéré, a connu lundi une chaleur de 32 degrés, battant la marque de 30 degrés établie le 1er juillet en 1968 et en 1995.

Dans l'Oregon, enfin, des policiers ont retrouvé les carcasses d'une quarantaine de moutons prêts à être tondus qui avaient succombé à la chaleur. Plus de 200 autres animaux ont dû être secourus.

PLUS:pc