NOUVELLES

Jeux équestres mondiaux : revers pour Bromont

02/07/2013 09:56 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT

Un texte de Geneviève Proulx

La candidature de la ville de Bromont n'a pas été retenue pour la présentation des jeux équestres mondiaux en 2018.

Selon un communiqué émis par la Fédération équestre internationale (FEI), il semble que l'organisation bromontoise n'ait pas été en mesure de démontrer qu'elle avait les appuis financiers nécessaires pour obtenir la présentation de la compétition. Le budget de fonctionnement de la compétition est évalué à 70 millions de dollars.

« La candidature de Bromont était très impressionnante sur tous les aspects techniques et ce fut très décevant, tant pour le comité de candidature que pour la FEI, que notre Bureau n'était pas en mesure de confirmer l'attribution des Jeux équestres mondiaux 2018 aujourd'hui. Malheureusement, sans les confirmations financières requises, la FEI et le comité de candidature s'exposeraient à un risque financier trop important », a déclaré la présidente de la FEI, SAR Princesse Haya. 

La Fédération équestre internationale a fait savoir cette fin de semaine que le processus d'appel de candidatures reprendra et que Bromont pourra une fois de plus tenter d'obtenir la présentation de ces jeux.

« Nous sommes évidemment déçus de la décision de la FEI de ne pas accorder les Jeux 2018 au Canada. Malgré nos meilleurs efforts, nous n'avons pu mettre en place le montage financier demandé. Nous respectons la décision du Bureau de la FEI et nous continuerons de travailler pour obtenir le support financier nécessaire. Nous devons redoubler d'efforts auprès des gouvernements provincial et fédéral. Notre candidature est solide et nous sommes toujours sûrs d'organiser les Jeux équestres de 2018 à Bromont », a expliqué le président du comité de candidature, Paul Côté.

Un des promoteurs de l'événement, Roger Deslauriers déplore la lenteur des gouvernements, mais demeure confiant que ce n'est que partie remise. C'est dommage que nous n'ayions pas reçu les lettres de support des deux gouvernements. Nous avions du support moral, mais rien d'écrit. Avec tout ce qui s'est passé depuis quelques semaines au niveau gouvernemental comme les inondations de Calgary ou la grève de la construction, c'était difficile d'avoir nos lettres d'appuis à temps. C'est ce qui a manqué à notre dossier », explique-t-il.

Bromont était la seule ville en lice pour l'obtention de ces jeux. La ville de Vienne en Autriche avait retiré sa candidature en janvier dernier.

PLUS:rc