NOUVELLES

Homer Bailey réussit un match sans point ni coup sûr pour les Reds

02/07/2013 10:03 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT

CINCINNATI - Homer Bailey a réussi un match sans point ni coup sûr, mardi soir, dans un gain de 3-0 des Reds de Cincinnati contre les Giants de San Francisco.

Bailey (5-6) est donc devenu le troisième lanceur des Reds à enregistrer plus d'un match sans point ni coup sûr en carrière, après Jim Maloney et Johnny Vander Meer.

«Chaque chien a une deuxième chance, je crois», a dit Bailey. «C'était bien de réussir cet exploit devant les partisans des Reds.»

Il est aussi devenu le premier artilleur à détenir les deux derniers matchs sans point ni coup sûr des Ligues majeures depuis Nolan Ryan, en 1974-75. Le meneur de l'histoire des Ligues majeures au chapitre des retraits au bâton a accompli cet exploit pour les Angels de la Californie le 28 septembre 1974, contre les Twins du Minnesota, puis le 1er juin 1975, contre les Orioles de Baltimore.

Bailey fut également le dernier lanceur à réussir un match sans point ni coup sûr dans les Ligues majeures, dans un gain de 1-0 aux dépens des Pirates de Pittsburgh le 28 septembre 2012. Il en a réussi deux en carrière, et a porté le total à 280 dans l'histoire des Ligues majeures.

Le droitier a offert un but sur balles à Gregor Blanco en début de septième manche, et ce fut le seul frappeur des Giants à atteindre les sentiers. Le premier but des Reds Joey Votto a ensuite épinglé Blanco tandis qu'il tentait d'atteindre le troisième coussin sur un roulant.

«Joey a très bien réagi. Je suis presque arrivé en retard au coussin», a noté Bailey.

Tandis qu'une foule de 27 509 spectateurs scandait «Homer! Homer!», Bailey a complété son match sans point ni coup sûr en retirant Brandon Crawford, en faisant fendre l'air à Tony Abreu et en contraignant Blanco à cogner un faible roulant au troisième but.

«Au début de la huitième et de la neuvième je me suis dit 'Pourquoi pas? Nous y revoici'», a confié Bailey.

Quand Votto a capté le relais pour le dernier retrait du match, Bailey a levé ses bras vers le ciel — rappelant vaguement les moments qui ont suivi son l'exploit de septembre dernier à Pittsburgh —, avant de serrer le receveur Ryan Hanigan dans ses bras.

Ses coéquipiers se sont ensuite rués vers lui pour célébrer sa réussite, et l'ont aspergé d'un liquide désaltérant rouge.

Il s'agissait du 16e match sans point ni coup sûr de l'histoire des Reds. Aucun autre artilleur des Reds n'avait réalisé un match sans point ni coup sûr à domicile depuis le match parfait de 1-0 de Tom Browning contre les Dodgers de Los Angeles au Riverfront Stadium le 16 septembre 1988.

Votto a soulevé un ballon sacrifice contre l'as des Giants Tim Lincecum (4-9), et Brandon Phillips a claqué un circuit de deux points pour procurer la victoire à Bailey.

PLUS:pc