NOUVELLES

Brodeur, la chance d'une vie

02/07/2013 01:08 EDT | Actualisé 31/08/2013 05:12 EDT

On n'en finit plus de relever les faits hors du commun accomplis par Martin Brodeur. En finale de la Coupe Stanley à 40 ans, membre d'un duo de gardiens quadragénaires avec Johan Hedberg...

Le Québécois a enrichi cette liste dimanche lorsqu'il a annoncé, au 208e rang du repêchage 2013, la sélection de son fils, Anthony, par les Devils du New Jersey, devant ses partisans à Newark.

« Je ne sais pas s'ils essayaient de me préparer pour ma future carrière!, a lancé Brodeur tard dimanche, avec son éternel sourire. J'étais dans une loge, ils sont venus me voir, ils m'ont dit Martin, on va repêcher Anthony, on aimerait que tu annonces son nom, on pense que les gens du New Jersey vont l'apprécier. Ce n'est pas souvent que tu peux faire ça avec un de tes fils. »

Anthony Brodeur a passé les dernières saisons à Shattuck-St. Mary's, une école secondaire du Minnesota. Le jeune homme de 18 ans y a présenté un dossier de 21-5-2 avec une moyenne de 2,48. Il n'était pas classé parmi les 40 meilleurs gardiens nord-américains de la Centrale de recrutement de la LNH.

L'an prochain, Anthony suivra les traces de son père et poursuivra sa carrière dans la LHJMQ. Il défendra les couleurs des Olympiques de Gatineau, où il tentera de sortir de l'ombre de son père, et de se défaire de cette image de choix symbolique au repêchage.

« Ce n'est rien d'autre qu'un nom de famille, a rappelé le jeune homme, en français, au sujet de l'attention qui vient avec son nom de famille. Il y a beaucoup de pression, les gens pensent que je vais faire quelque chose. Je suis juste Anthony Brodeur, le fils de Martin Brodeur. »

« Anthony a travaillé fort, c'est pour ça qu'il est dans cette situation », a rappelé le paternel.

Pour faire ce choix, Lou Lamoriello a obtenu le choix des Kings, puisqu'il n'avait pas le droit de parole au septième tour, et remettra ce choix à la formation californienne en 2015. Le directeur général a ainsi procédé à une énième réunion familiale dans son équipe.

Les Devils ont accordé une chance à Stephen Gionta après avoir vu Brian Gionta éclore. En outre, deux des plus jeunes frères de Travis Zajac ont joué dans le club-école des Devils, à Albany, la saison dernière. Les anciens Devils Zach Parisé et Jay Pandolfo ont eu la même chance. Et le directeur général de la filiale est un certain Chris Lamoriello...

L'autre gardien

Anthony Brodeur était le deuxième gardien à s'ajouter à l'organisation des Devils ce jour-là. L'autre a fait nettement plus de vagues à son arrivée...

Les Devils ont créé une onde de choc en faisant l'acquisition de Cory Schneider contre leur choix de premier tour (9e au total).

« C'était un peu un choc, personne ne s'attendait à ce que les Devils aillent chercher un gardien d'élite, a admis Martin Brodeur. Mais ça fait beaucoup de sens de se permettre d'avoir un gardien top 5 dans la Ligue nationale. Je ne jouerais pas éternellement, c'est bien d'avoir quelqu'un que je vais aider l'an prochain et peut-être ensuite. »

À court terme, la transaction devrait mener au départ du vétéran Johan Hedberg, l'adjoint de Brodeur. Comme le Québécois, le Suédois détient une entente valide jusqu'en 2014. Lamoriello pourrait simplement opter pour un rachat, qui lui coûterait un peu moins d'un million de dollars.

Vient ensuite le problème du titre de gardien numéro 1. Avec un salaire annuel moyen de quatre millions de dollars, Schneider est payé comme un gardien partant, tout comme Brodeur, à 4,5 millions.

À 41 ans, le gardien de St-Léonard voit l'arrivée de Schneider comme le début d'une transition.

« Quand j'ai signé mon contrat l'an passé, j'ai rappelé que c'était le temps de trouver quelqu'un d'autre et de profiter du fait que j'étais encore là pour aider un gardien, pour lui passer le flambeau. Lou ne l'a pas fait l'an passé, il a engagé un gars aussi vieux que moi (Hedberg), je me grattais la tête! Mais là, il s'est bien repris! »

Schneider devrait quant à lui se retrouver dans une situation moins inconfortable, quand il partageait le filet avec Roberto Luongo dans un contexte contractuel plutôt étrange.

PLUS:rc