NOUVELLES

Aucun regret

02/07/2013 11:29 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT

Quelques jours après avoir obtenu son congé de l'hôpital, Patrice Bergeron a rencontré les journalistes pour tracer son bilan de la dernière saison.

Bergeron a confirmé mardi à Boston qu'il n'aurait pas à subir d'opération pour soigner son épaule droite. Selon lui, le repos sera très important pour la guérison de sa côte fracturée.

L'attaquant québécois a estimé qu'il serait prêt pour le début du camp des Bruins.

Bergeron est demeuré trois jours en observation à l'hôpital après l'élimination de son équipe en finale de la Coupe Stanley. Il a subi une luxation de l'épaule, au souffert d'une côte fracturée, d'une déchirure à un cartilage et d'un poumon perforé.

« N'importe quel autre joueur aurait fait la même chose »

La bravoure de Bergeron a fait le tour de l'Amérique et lui a attiré de nombreux éloges de la part de ses coéquipiers et de la direction de l'équipe.

Le dévoilement de son lourd bilan médical quelques heures après la conclusion de la saison a toutefois soulevé quelques doutes sur la pertinence de disputer un match, aussi important soit-il, dans tel un état physique.

Le principal intéressé n'a aucun regret.

« J'ai toujours eu en tête que je voulais jouer, a avoué Bergeron. À ce moment-là, tu mets tout en jeu. Je suis 100 % sûr que n'importe quel autre joueur aurait fait la même chose. »

« Tu ne veux évidemment pas mettre ta santé en danger, mais je n'ai aucun regret. »

Une union pour la vie

Le contrat actuel de Bergeron prendra fin en juillet 2014. Plusieurs médias ont déjà rapporté que la direction de Bruins et le clan Bergeron négocient une entente à long terme.

Le numéro 37 est persuadé que les deux partis parviendront à s'entendre, il ne sait tout simplement pas quand. De son propre aveu, il serait très heureux de demeurer pour le reste de sa carrière à Boston.

« Une équipe qui a cru en moi depuis l'âge de 18 ans, a souligné Bergeron. C'est ici ma maison. »

PLUS:rc