NOUVELLES

Gel des activités à la mine de Barrick Gold au Chili: un juge se rend sur place

01/07/2013 02:35 EDT | Actualisé 31/08/2013 05:12 EDT

SANTIAGO, Chili - Un magistrat chilien qui doit déterminer si les activités peuvent reprendre à la mine Pascua-Lama, de Barrick Gold, s'est rendu sur les lieux, lundi, afin de compléter son évaluation.

Le juge Antonio Ulloa a visité la mine, dont les activités ont été suspendues temporairement en avril en raison de préoccupations d'ordre environnemental, en compagnie de représentants du groupe aurifère canadien et de membres de la communauté locale de Diaguita.

Le juge de la cour d'appel s'était prononcé en faveur de la communauté de Diaguita, dont les membres craignent notamment que le projet n'affecte l'eau des glaciers de la zone.

Les autorités environnementales du Chili ont ensuite infligé, en mai, une amende de 16,4 millions $ à Barrick Gold, invoquant de «graves contraventions» aux règles environnementales dans la réalisation de ce projet minier qui s'étend de part et d'autre de la frontière entre le Chili et l'Argentine, dans les Andes.

La mise en service de la mine a déjà été repoussée de plusieurs mois et doit maintenant avoir lieu durant la seconde moitié de 2014. Le prix du projet est passé de 3 milliards $ à environ 8,5 milliards $ en raison des dépassements de coûts.

Barrick Gold (T.ABX) détient et opère des mines d'or au Canada, aux États-Unis, au Pérou, en Argentine, au Chili, en Australie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

PLUS:pc