NOUVELLES

Un médecin est reconnu coupable d'avoir violé l'embargo américain contre l'Iran

29/06/2013 12:10 EDT | Actualisé 28/08/2013 05:12 EDT

PORTLAND, États-Unis - Un jury américain a reconnu un couple coupable d'avoir fraudé le gouvernement des États-Unis dans le cadre d'un stratagème qui, allèguent les procureurs, violait également un embargo commercial avec l'Iran.

Le Dr Hossein Lahiji et sa femme Najmeh, ont aussi été reconnus coupables de conspiration pour participer à du blanchiment d'argent.

Selon les procureurs, le couple a donné plus de 1,8 million $ à la branche située en Oregon d'un organisme caritatif iranien pour les enfants, qui a envoyé l'argent en Iran.

La poursuite estime ainsi que les transactions violaient l'embargo commercial américain contre la République islamique. Les dons ont été utilisés pour effectuer des investissements en Iran, sur lesquels ils gardaient le contrôle, selon l'acte d'accusation.

Cet acte décrit également un présumé système en vertu duquel le couple obtenait des crédits d'impôts pour les dons effectués à l'organisme caritatif. Celui-ci n'est pas identifié, et aucun de ses responsables n'a été accusé.

Le dirigeant de l'organisme, Mehrdad Yasrebi, aurait transféré de l'argent, prévu pour de la nourriture et d'autres types d'aide, à son cousin et à une banque contrôlée par le gouvernement iranien. M. Yasrebi a été identifié en tant que co-conspirateur dans l'acte d'accusation, mais n'a pas été accusé.

Oeuvrant à l'aide d'entreprises iraniennes et de banques en Suisse et à Dubaï, le couple et un cousin de M. Yasrebi ont masqué leurs transferts en utilisant des envois de nourritures et d'autres commodités pour couvrir des dons financiers destinés à un autre organisme caritatif, en Iran cette fois, qui était dirigé par le cousin.

L'argent aboutissait éventuellement à la Banque Melli, une branche du gouvernement iranien, ont argué des procureurs fédéraux.

Selon l'acte d'accusation, M. Yasrebi et la fondation ont transféré un total de 5,4 millions $ US entre avril 2001 et avril 2005 à Refah Kudak, via un compte bancaire suisse. Une partie de cet argent provenait des Lahiji.

L'Iran est sous embargo commercial américain depuis 1995.

PLUS:pc