NOUVELLES

Facebook retirera les pubs de certaines pages violentes ou osées

29/06/2013 04:30 EDT | Actualisé 29/08/2013 05:12 EDT
PA
File photo dated 19/10/12 of a general view of the Facebook home page on a laptop screen as Facebook has rejected suggestions its new smartphone software could destroy privacy by tracking a user's every move.

MENLO PARK, États-Unis - Facebook retire les publicités des pages qui contiennent de la violence ou du contenu à caractère sexuel.

Le réseau social a annoncé que lundi, il développera davantage sa définition des pages et des groupes qui sont trop controversés pour contenir des publicités.

Facebook tente de trouver un équilibre entre offrir, à son milliard d'utilisateurs, la liberté de publier n'importe quoi, et donner aux annonceurs de l'espace pour vendre leurs produits.

En mai, l'entreprise a perdu plus d'une dizaine d'annonceurs, du moins temporairement, après que le groupe militant Women, Action and the Media eut invité à mener une campagne de boycottage pour protester contre les discours haineux sur Facebook. Parmi le contenu controversé, on retrouvait des photos injurieuses et des déclarations encourageant le viol, l'agression et d'autres actes violents contre les femmes.

L'entreprise a alors annoncé qu'elle réviserait ses normes, mettrait à jour la formation de ses employés et rendrait plus imputables les personnes responsables de la publication de tels contenus. Facebook a également fait savoir qu'elle travaillerait plus étroitement avec des groupes de femmes. Certains annonceurs ayant tout d'abord retiré leurs publicités — y compris le fabricant automobile Nissan et le service d'autopartage Zipcar — ont dit être satisfaits de la réponse de Facebook.

Facebook a déjà interdit les publicités sur certaines pages. La nouvelle politique élargira le nombre de catégories affectées par cette interdiction. Par le passé, une entreprise vendant des produits pour adultes pouvait afficher des publicités à la droite de l'écran, par exemple. Ces pages seront vierges de toute publicité à partir de lundi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les dix commandements de Facebook