NOUVELLES

De multiples attaques en Irak font au moins 11 morts et plusieurs blessés

29/06/2013 05:38 EDT | Actualisé 29/08/2013 05:12 EDT

BAGDAD - Des bombes et une fusillade ont ciblé un marché et des policiers qui n'étaient pas en service en Irak, samedi, faisant au moins 11 morts dans le cadre des plus récentes attaques d'extrémistes visant à déstabiliser le pays.

L'Irak subit l'une de ses plus meurtrières vagues de violence, ce qui soulève des craintes de voir le pays se diriger vers un nouveau conflit confessionnel, semblable à celui qui a failli précipiter l'État dans une guerre civile, en 2006 et 2007.

Selon des responsables de la police, le premier attentat à la bombe a eu lieu près d'un marché extérieur, samedi matin, à Abu Graïb, une banlieue à l'ouest de Bagdad.

Les autorités ont également indiqué que des attaquants avaient utilisés des armes équipées de silencieux pour tuer trois policiers qui n'étaient pas en service lors d'une fusillade près de Falloujah, à 65 kilomètres à l'ouest de Bagdad.

Le soir, une autre bombe a explosé dans un café du quartier de Fadhil, dans le centre-ville de Bagdad, alors que des amateurs de soccer regardaient un match, tuant quatre personnes et en blessant 17 autres, a mentionné la police de la capitale.

Des dizaines de partisans du sport en Irak ont été tués au cours des derniers jours lors d'attaques contre des cafés et un terrain de soccer.

Les services de santé ont confirmé les décès.

PLUS:pc