NOUVELLES

T.-N.-L.: menacée par un feu de forêt, la ville de Wabush est évacuée

28/06/2013 03:47 EDT | Actualisé 28/08/2013 05:12 EDT

WABUSH, T.-N.-L. - La petite municipalité de Wabush, située à proximité de Labrador City, à Terre-Neuve-et-Labrador, a été évacuée alors qu'un incendie faisait rage à quatre kilomètres de la ville, faisant planer un nuage de fumée sur la municipalité.

La ville dit avoir déclaré l'état d'urgence en raison d'inquiétudes par rapport à la qualité de l'air, affectée par les flammes, après avoir consulté le ministère provincial des Ressources naturelles.

Le brasier est également blâmé pour une panne du réseau téléphonique pour les appels effectués entre Wabush et Labrador City, incluant les appels au 9-1-1.

«Tous les résidants de Wabush devraient se préparer à quitter leur résidence», avise le communiqué. «Les autorités municipales aviseront les citoyens rue par rue, conformément au plan d'urgence de la municipalité.»

Selon le gouvernement, environ 1800 résidants sont touchés par l'ordonnance d'évacuation.

Les résidants ont été avisés de se rendre à l'aire d'accueil d'un complexe culturel dans la ville voisine de Labrador City, où des responsables de la Croix-Rouge seraient sur place pour les recevoir.

Le maire de Wabush, Ron Barron, a averti les résidants qu'ils pourraient devoir vivre à l'extérieur de leur résidence pendant un certain temps. La vitesse et la direction des vents, selon les prévisions annoncées pour la journée de samedi, risquent de ne pas être favorables.

«Une fois que vous aurez quitté, vous n'aurez pas la permission de retourner dans votre résidence avant que l'état d'urgence ne soit officiellement levé», a déclaré M. Barron dans un communiqué.

«Ça pourrait prendre plusieurs jours.»

Des responsables avaient publié un avis d'évacuation préventif tard jeudi, après que l'incendie se fut rapproché à de la ville. À ce moment, les résidants avaient reçu la directive de se doter d'une trousse d'urgence et d'y insérer leurs médicaments, des vêtements de rechange, de l'argent, leurs cartes bancaires et un téléphone cellulaire.

Selon Chuck Porter, un agent de conservation du ministère des Ressources naturelles, un quatrième bombardier à eau et des renforts additionnels sur le terrain ont été dépêchés, vendredi, dans le secteur afin d'aider à combattre l'incendie. Il a ajouté que les efforts d'atténuation se concentraient sur la section de l'incendie la plus proche de la municipalité.

De la machinerie lourde a aussi été utilisée pour déplacer de la terre et construire un pare-feu d'une hauteur de 300 mètres, dans l'espoir de protéger la municipalité des flammes. Environ 40 pompiers attaquaient le feu sur le terrain.

«Si les vents soufflent dans la mauvaise direction demain (samedi), c'est là que l'incendie pourrait s'approcher de la municipalité», a expliqué M. Porter. «Il existe des chances qu'il se déplace et nous nous préparons à cette éventualité.»

M. Barron a aussi pressé les curieux de rester à l'abri et de permettre aux pompiers d'effectuer leur travail.

L'incendie, qui a ravagé environ 60 kilomètres carrés d'hectares depuis dimanche, a provoqué des fermetures partielles et intermittentes de l'autoroute Trans-Labrador. Les festivités prévues à Labrador City dans le cadre de la Fête de la Confédération, lundi, ont été annulées.

Les responsables de la société hydro-électrique de Terre-Neuve-et-Labrador ont par ailleurs averti la population que des pannes d'électricité pourraient survenir, en raison de l'incendie.

PLUS:pc