NOUVELLES

NSA: le père d'Edward Snowden croit qu'il pourrait revenir aux États-Unis

28/06/2013 01:08 EDT | Actualisé 28/08/2013 05:12 EDT

WASHINGTON - Le père d'Edward Snowden, l'homme à l'origine du scandale sur les programmes de surveillance de l'agence nationale de sécurité (NSA) des États-Unis, a reconnu vendredi que son fils avait enfreint la loi, mais a soutenu qu'il n'avait pas commis un acte de trahison.

En entrevue à l'émission «Today» de NBC, Lonnie Snowden a précisé que, si Edward pouvait être accusé d'avoir trahi le gouvernement, il n'avait certainement pas trahi le peuple américain.

M. Snowden a révélé que son avocat avait informé le secrétaire à la Justice des États-Unis, Eric Holder, que le fugitif accepterait probablement de revenir en sol américain si les autorités promettaient de ne pas l'emprisonner avant son procès et de ne pas lui imposer une ordonnance de non-publication.

Le père n'a pas parlé à son fils depuis avril, mais il a dit croire qu'Edward était manipulé par des gens de WikiLeaks. Le groupe tente d'aider le jeune homme de 29 ans, qui est un ancien employé d'un sous-traitant de la NSA, à obtenir l'asile en Équateur.

Lonnie Snowden a déclaré qu'il ne voulait pas mettre Edward en danger, mais qu'il était inquiet au sujet des personnes qui l'entouraient. Il a souligné que le principal objectif de WikiLeaks n'était pas de respecter la Constitution américaine, mais bien de divulguer le plus de renseignements possible.

Contacté par l'Associated Press vendredi, M. Snowden a refusé de commenter l'affaire.

Edward Snowden, qui a fui en Russie après s'être réfugié à Hong Kong, est accusé d'avoir violé les lois américaines en matière d'espionnage pour avoir fourni à des médias des documents confidentiels sur les programmes de surveillance de la NSA.

PLUS:pc