NOUVELLES

L'Impact compte poursuivre sa domination à domicile face aux Rapids

28/06/2013 04:51 EDT | Actualisé 28/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Sur papier, les Rapids du Colorado semblent une proie facile pour l'Impact de Montréal.

Mais c'est exactement le genre de trop plein d'assurance que l'Impact veut éviter quand il affrontera des Rapids en difficultés, samedi, au stade Saputo.

Les Rapids, septièmes dans l'Association Ouest de la Major League Soccer en vertu de leur fiche de 5-7-5, ont perdu trois matchs d'affilée et se frotteront aux meneurs de l'Est. L'Impact (9-3-2), n'a toujours pas perdu à domicile en sept rencontres (6-0-1).

«On ne peut pas se fier au classement, parce qu'une équipe peut se réveiller à tout moment, a affirmé le milieu de terrain Patrice Bernier. Mais nous sommes à domicile. On sait à quel point nous sommes bons. On doit conserver ce rythme et si on veut que ça continue, on doit être sans pitié.»

Les Rapids connaissaient une bonne séquence — 5-1-3 — en avril et en mai avant d'échapper trois matchs consécutifs au cours desquels ils ont été déclassés 7-2, dont 3-0 à Portland lors de leur dernier duel.

L'Impact, qui a blanchi le Dynamo de Houston 2-0 à sa dernière sortie, tentera de remporter un cinquième match consécutif sur sa pelouse. Il mène la ligue avec 16 buts inscrits à domicile, dont neuf de l'attaquant Marco Di Vaio. L'Italien a marqué dans tous les matchs au stade Saputo cette saison et partage le sommet du classement des buteurs du circuit Garber en compagnie de Jack McInerney (Union de Philadelphie) et Jack Magee (Fire de Chicago).

«Nous sommes calme et confiants quand nous jouons à Saputo», a ajouté Bernier.

La troupe de Marco Schällibaum pourra compter sur le retour de son capitaine et milieu de terrain Davy Arnaud, qui a raté les neuf dernières rencontres en raison d'une commotion cérébrale. Sa présence dans la formation partante est cependant incertaine.

Les milieux de terrain Justin Mapp (ischio-jambiers) et Sanna Nyassi (aine) devraient de leur côté rater la rencontre, mais l'Impact a beaucoup de profondeur à cette position avec Andres Romero et Andrea Pisanu.

L'attaque des Rapids est menée par l'ex-Whitecap Atiba Harris, qui a quatre buts à sa fiche, et la recrue Deshorn Brown, sixième choix au total du dernier Super Repêchage, qui a marqué trois fois et ajouté quatre passes décisives. Mais les Rapids sont parmi les équipes les moins productives du circuit avec seulement 17 buts en autant de rencontres.

L'Impact amorcera ce match avec une priorité de quatre points devant l'Union et les Red Bulls de New York, qui ont joué deux et trois matchs de plus, respectivement.

«Ils disent que c'est difficile d'atteindre le sommet et encore plus difficile d'y rester, a philosophé l'entraîneur adjoint Mauro Biello. Les équipes sont prêtes pour nous. Ils viennent ici avec en tête l'idée de nous battre et de voler des points de classement et on doit être prêt à toute éventualité. Jusqu'ici, on a fait du bon boulot.»

PLUS:pc