NOUVELLES

Le gouverneur général annonce 74 nominations au sein de l’Ordre du Canada

28/06/2013 04:05 EDT | Actualisé 28/08/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Plusieurs personnalités de la télévision et du domaine artistique, telles que René Angélil, la cinéaste Léa Pool, l'actrice Carole Laure et la chorégraphe et danseuse Margie Gillis, sont décorées du prestigieux Ordre du Canada.

Le gouverneur général David Johnston a annoncé vendredi 74 nouvelles nominations au sein de l’Ordre, dont 34 officiers — le deuxième plus haut grade — et 40 membres.

Parmi celles-ci, le chef d'orchestre Jacques Lacombe est honoré, tout comme le comédien Gilbert Sicotte, pour sa carrière à la télé comme sur scène, mais aussi pour son travail pour la formation de la relève.

Pour sa promotion des artistes québécois et son engagement auprès de nombreuses oeuvres de bienfaisance, le gérant et époux de Céline Dion, René Angélil, devient membre de l'Ordre.

L'interprète de «Maria Chapdelaine», Carole Laure, qui a rayonné sur la scène internationale, reçoit la distinction pour ses multiples talents de comédienne, réalisatrice, chanteuse et danseuse.

Léa Pool, qui a créé des classiques du cinéma québécois comme «Emporte-moi», «Anne Trister» et «La femme de l'Hôtel», devient également membre.

Une promotion au sein de l'Ordre fait en sorte que Margie Gillis est honorée à nouveau pour sa contribution à la danse contemporaine en tant qu’interprète, chorégraphe et éducatrice.

La réalisatrice et scénariste ontarienne Deepa Mehta a été nommée, tout comme le réalisateur et acteur Paul Gross, bien connu pour son rôle de sympathique membre de la police montée dans la série «Due South».

Dans le monde du sport, Murray Costello, ancien joueur de la LNH qui a aussi été président de l'Association canadienne de hockey amateur (devenue Hockey Canada), a lui aussi été honoré, notamment pour sa contribution au développement du hockey féminin.

Les scientifiques ne sont pas en reste: parmi ceux nommés au sein de l'Ordre, on retrouve le cardiologue et chercheur Salim Yusuf, «pour sa contribution à la mise en oeuvre de traitements efficaces des affections cardiaques à l'échelle internationale», peut-on lire dans le document des nominations.

L'avocate Nathalie Des Rosiers reçoit l'insigne pour son apport à l'avancement des libertés civiles.

L'Ontarien Anthony Belcourt devient officier pour «avoir défendu les intérêts des peuples autochtones et contribué à garantir les droits des Métis pour les générations à venir».

Des philanthropes et mécènes se sont également distingués: Jacqueline Desmarais reçoit une promotion au sein de l'Ordre et devient officier, pour son engagement envers la musique et l'art lyrique; Michal Hornstein, qui a contribué au développement du Musée des Beaux-Arts de Montréal, dont un pavillon porte d'ailleurs son nom et celui de sa femme, devient aussi officier de l'Ordre.

Côté affaires, Françoise Bertrand, qui est pdg de la Fédération des chambres de commerce du Québec, est honorée «pour sa contribution au domaine de la gouvernance d'entreprise à titre d'administratrice et de modèle pour les femmes».

La société Radio-Canada est à l'honneur, alors que la journaliste et chef d'antenne Céline Galipeau devient officier, tout comme l'ancien directeur des Services français du diffuseur public, Sylvain Lafrance, pour avoir «fait rayonner le français».

Les nouveaux membres de l'Ordre du Canada qui sont inclus dans cette liste recevront leur insigne à une date ultérieure, lors d’une cérémonie d'investiture à Rideau Hall, la résidence du gouverneur général.

L'Ordre du Canada a été créé en 1967 pour reconnaître l’oeuvre d’une vie, le dévouement exceptionnel d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation.

PLUS:pc