NOUVELLES

Égypte: des affrontements entre pro et anti-Morsi font deux morts et 85 blessés

28/06/2013 11:50 EDT | Actualisé 28/08/2013 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Au moins deux personnes ont été tuées, dont un Américain, et 85 autres blessées vendredi lors d'affrontements entre les partisans et les opposants du président de l'Égypte, Mohamed Morsi, à Alexandrie, a rapporté le ministère égyptien de la Santé.

Des milliers de détracteurs de M. Morsi ont marché jusqu'au siège social des Frères musulmans dans la ville méditerranéenne, où environ 1000 fidèles du groupe politique du président les attendaient.

Les combats ont éclaté lorsque quelqu'un du côté des islamistes a lancé de la grenaille sur les manifestants, selon un caméraman de l'Associated Press présent sur les lieux.

Plus tard, les contestataires ont investi les bureaux des Frères musulmans et y ont mis le feu.

Le ministre de la Santé a annoncé qu'une personne avait péri durant les événements, sans donner de détails. Il n'a pas été possible de déterminer dans l'immédiat à quel camp appartenait la victime.

Au cours des derniers jours, les membres des Frères musulmans se sont battus avec les opposants de M. Morsi dans les rues de plusieurs villes du Delta du Nil, faisant au moins cinq morts, incluant celui de vendredi.

Inquiets à l'idée d'assister à une nouvelle flambée de violence, de nombreux voyageurs ont pris d'assaut l'aéroport international du Caire vendredi afin de quitter le pays, une exode que les autorités ont qualifié de «sans précédent». Les vols en direction de l'Europe, des États-Unis et du golfe Persique étaient tous complets.

Plusieurs familles de responsables et d'hommes d'affaires égyptiens figuraient parmi les passagers, de même que des coptes égyptiens et les proches de diplomates étrangers et de la Ligue arabe, ont précisé les représentants des forces de l'ordre.

Certains craignent que les récents affrontements n'ouvrent la voie à des batailles encore plus sanglantes dimanche, jour de l'anniversaire de l'assermentation de Mohamed Morsi, lorsque l'opposition tiendra des rassemblements d'envergure pour exiger la démission du leader.

PLUS:pc