NOUVELLES

Des bombardements auraient tué huit femmes et filles dans le sud de la Syrie

28/06/2013 07:17 EDT | Actualisé 28/08/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Huit femmes et filles auraient perdu la vie quand le régime Assad a pilonné le sud de la Syrie.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, a indiqué vendredi que quatre femmes et quatre filles ont été tuées lors d'une attaque contre la ville de Karak, dans la portion orientale de la province de Daraa, dans le sud du pays.

Les médias syriens rapportent de leur côté que l'armée pourchassait des terroristes dans la région de Daraa, notamment le long de la frontière avec la Jordanie.

L'agence de presse officielle SANA fait état de 18 combattants tués, dont plusieurs étrangers, mais n'évoque aucune victime civile.

Une vidéo mise en ligne sur Facebook montre les corps des présumés victimes enveloppés dans des draps. Une autre vidéo tournée dans le village montrent des résidants transportant des blessés, pendant que des femmes et des enfants hurlent.

Ailleurs, une explosion survenue dans le vieux quartier de Damas jeudi et qui a fait quatre morts aurait été causée par une bombe, et ne serait pas l'oeuvre d'un kamikaze comme on le croyait. L'attaque est survenue près des locaux d'une organisation caritative chiite.

L'ONU affirme qu'on retrouve plus de 6000 enfants parmi les quelque 93 000 personnes qui ont perdu la vie depuis le début de la guerre civile syrienne.

PLUS:pc