NOUVELLES

Serena Williams l'emporte facilement; Kimiko Date-Krumm établit un record

27/06/2013 09:12 EDT | Actualisé 27/08/2013 05:12 EDT

LONDRES - Novak Djokovic et Serena Williams ont rétabli un semblant d'ordre en ce début de tournoi troublé à Wimbledon.

Au lendemain de l'élimination de Roger Federer qui s'est ajoutée à la liste des victimes de premier plan en deuxième ronde, les deux têtes d'affiche ont assuré leur passage au troisième tour grâce à des victoires faciles.

Djokovic a vaincu l'Américain Bobby Reynolds 7-6 (2), 6-3, 6-1 sur le court central dont le toit avait été fermé, quelques heures après que Williams eut pris la mesure de la jeune Française de 19 ans Caroline Garcia, 6-3, 6-2.

En fait, après les surprises de la veille, tout est presque revenu à la normale, jeudi, au All England Club. Le Canadien Milos Raonic, no 17, a été la seule tête de série à subir la défaite et on a connu seulement deux abandons — comparativement à sept mercredi.

On a plutôt eu droit au spectacle familier des bâches déployées sur les courts alors que la pluie s'est invitée au All England Club pour la première fois cette semaine, forçant la fermeture du toit et l'interruption de plusieurs matchs en après-midi.

Après les défaites de Federer et Rafael Nadal lors des trois premières journées, Djokovic a également eu droit à une solide résistance de la part de Reynolds au premier set. Le Serbe a toutefois dominé le bris d'égalité et il n'a plus guère été inquiété par la suite.

«Je crois qu'étant donné que certains des meilleurs joueurs ont perdu au cours des derniers jours, nous avons de bonnes raisons de ne pas sous-estimer n'importe quel adversaire, a mentionné Djokovic. Tout le monde, particulièrement les joueurs moins bien classés, n'ont rien à perdre lors des premiers tours. Quand ils se présentent sur les courts principaux, ils offrent souvent leur meilleur jeu.»

Pour sa part, Williams a brisé sa rivale deux fois dans chaque set et elle affrontera maintenant la Japonaise Kimiko Date-Krumm, qui est devenue à 42 ans la joueuse la plus âgée de l'ère moderne à se qualifier pour le troisième tour à Wimbledon.

Date-Krumm a vaincu la Roumaine Alexandra Cadantu 6-4, 7-5 et obtenu son billet pour la troisième ronde pour la première fois depuis 1996, lorsqu'elle s'était rendue jusqu'en demi-finale.

La Japonaise est la deuxième joueuse la plus âgée à avoir gagné un match à Wimbledon après Martina Navratilova, qui avait 47 ans quand elle a pris part au deuxième tour en 2004. Date-Krumm a pris une retraite du tennis pendant 12 ans avant d'effectuer un retour en 2008.

«J'ai beaucoup de respect pour elle, a commenté Williams, qui est elle-même devenue la troisième joueuse la plus âgée de l'ère moderne à gagner un tournoi du Grand Chelem à la suite de sa victoire à Rolland-Garros cette année.

«Je pense qu'elle est très inspirée d'offrir cette qualité de jeu à son âge. Et elle représente un réel danger sur le gazon, j'en suis consciente. Je dois vraiment être prête pour ce match.»

Agnieszka Radwanska, finaliste de l'an dernier, a aussi atteint le troisième tour après avoir défait la Française Mathilde Johansson 6-1, 6-3.

Li Na, ancienne championne des Internationaux de France, s'est ressaisie après un passage à vide au deuxième set et elle a vaincu Simona Halep 6-2, 1-6, 6-0.

Li, sixième tête de série, accède ainsi à la troisième ronde du tournoi londonien sur gazon pour la quatrième fois de sa carrière. Elle a perdu deux fois en quarts de finale au All England Club.

Halep a ressenti des maux de dos et a eu besoin de soins médicaux à l'issue du premier set, mais elle a été en mesure de poursuivre le match et même d'enlever le deuxième. Li l'a toutefois limitée à 14 points au dernier set.

Chez les hommes, Tomas Berdych, no 7, et Juan-Martin Del Potro, no 8, ont triomphé en trois sets. Berdych, finaliste en 2010, a vaincu l'Allemand Daniel Brands 7-6 (6), 6-4, 6-2. Del Potro a eu raison du Canadien Jesse Levine 6-3, 7-6 (7), 6-3.

Notons également les victoires des têtes de série Samantha Stosur, no 14, et Dominika Cibulkova, no 18.

L'Australien Bernard Tomic, dont le père et entraîneur a été interdit de tournois après avoir présumément agressé le partenaire d'entraînement de son fils, a également poursuivi son parcours en prenant la mesure de l'Américain James Blake 6-3, 6-4, 7-5.

Les deux forfaits ont été ceux de Michael Llodra, qui a abandonné avec un problème à la cuisse après avoir perdu le premier set 7-5 face à l'Italien Andreas Seppi, et de Paul-Henri Mathieu, qui a quitté le court alors qu'il était mené 6-3, 5-1 aux dépens de l'Espagnol Feliciano Lopez.

Ces neuf forfaits ou abandons en deuxième ronde du tournoi en simple ont éclipsé le record de l'ère moderne pour une ronde à Wimbledon. La Fédération internationale de tennis a fait savoir que huit joueurs avaient déclaré forfait en première ronde en 2008.

Ça égale aussi le record pour un tournoi du Grand Chelem, puisque neuf forfaits ou abandons avaient ponctué la première ronde des Internationaux des États-Unis en 2011.

PLUS:pc