NOUVELLES

Molson s'en remet à Bergevin

27/06/2013 07:58 EDT | Actualisé 27/08/2013 05:12 EDT

NEW YORK - En bon propriétaire, Geoff Molson a refusé de mettre de la pression sur son directeur général dans un dossier qui s'annonce épineux, celui de Vincent Lecavalier.

« J'ai lu les mêmes nouvelles que vous. J'ai aussi lu mon compte Twitter et j'ai reçu plusieurs messages des partisans. Mais il s'agit d'un dossier que Marc (Bergevin) regardera dès que ce sera possible », a commenté le propriétaire du Canadien, à la sortie de la réunion des gouverneurs, jeudi.

Maintenant que son contrat a été racheté, Lecavalier deviendra assurément un des joueurs autonomes les plus convoités. Son ancien lourd contrat ne doit pas faire oublier qu'il a amassé 32 points en 39 matchs, soit l'équivalent de 65 points sur une saison traditionnelle de 82 matchs. Le Canadien pourrait-il faire partie de cette course?

« Il n'y a pas de course encore, a dit Molson, en tentant de calmer le jeu. Je crois qu'il y aura 28 autres équipes dans la course pour un joueur de cette trempe. »

Compliments de M. Vinik

Le propriétaire du Lightning de Tampa Bay est rarement le plus en vue à une réunion des gouverneurs, mais dans ce cas-ci, Jeff Vinik était un homme attendu. Il fallait voir la meute de journalistes se faufiler entre les ascenseurs d'hôtel pour se précipiter sur l'homme qui venait de signer un chèque de 30 millions de dollars.

« J'ai remercié Vincent pour toutes ses années de service, a déclaré Vinik. Il a été un meneur pour nous, il a gagné la Coupe avec nous et a été formidable avec la communauté. Sa fondation vient encore en aide à plusieurs personnes dans notre communauté. »

Sather attendu

Glen Sather en est un autre autour de qui les caméras se sont agglutinées. C'est que quelques minutes avant la fin de la réunion, les Rangers de New York ont annoncé que Mark Messier quittait ses fonctions d'adjoint spécial à Sather, une semaine après que les Rangers lui eurent préféré Alain Vigneault comme entraîneur-chef.

Curieusement, le directeur général des Rangers est allé à l'encontre de ce que disait le communiqué de son équipe. « Certains vont percevoir mon geste comme une réaction à la décision prise par l'équipe au sujet de l'entraîneur-chef, mais rien n'est aussi loin de la vérité », a déclaré Messier dans la dépêche envoyée par les Rangers.

« Je crois que (l'embauche de Vigneault) a fait partie de sa réflexion », a répondu Sather aux journalistes.

Sather n'était pas l'unique DG présent à la réunion des gouverneurs. Joe Sakic y était, et a répété aux médias à sa sortie que son équipe visait toujours Nathan MacKinnon avec le tout premier choix.

De son côté, Bergevin a poliment refusé les demandes d'entrevue. Il s'adressera aux médias, en compagnie de Trevor Timmins, samedi, en fin d'après-midi.

PLUS:rc