NOUVELLES

L'Inde commence à incinérer ses morts

27/06/2013 02:17 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

Les autorités indiennes ont commencé jeudi l'incinération des centaines de personnes tuées par les inondations et les glissements de terrain qui ont frappé le nord du pays il y a près de deux semaines.

Des hélicoptères de l'armée ont emmené des prêtres hindous jusqu'à la ville de Kedarnath, dans l'État d'Uttarakhand, pour prononcer des prières funèbres avant l'incinération de quelque 300 corps retrouvés près du temple de la ville.

Un porte-parole du gouvernement a indiqué que des tonnes de bois avaient aussi été livrées, mais qu'une pluie intermittente avait retardé le début des incinérations.

Dix-huit corps avaient été incinérés mercredi, avant la pluie. Chaque corps a été photographié et des échantillons d'ADN ont été prélevés avant l'incinération.

Le ministre en chef de l'État évoque un bilan supérieur à 1000 morts. La police rapporte de son côté que quelque 500 personnes sont portées disparues.

Des bénévoles et des employés publics s'affairaient à nettoyer la boue et les débris à Kedarnath, après que les eaux de crue se soient retirées de la ville. Des centaines de résidences ont été emportées par le courant.

Pendant ce temps, l'armée de l'air a poursuivi jeudi l'évacuation des quelque 3000 personnes qui sont toujours coincées dans les villes de Badrinath et Harsil.

Maintenant que les opérations de secours sont presque complétées, les autorités entreprennent la reconstruction des routes et des ponts détruits par les inondations. Des vivres suffisants pour les deux prochains mois ont été acheminés à tous les districts pour empêcher les pénuries.

Associated Press

PLUS:rc