NOUVELLES

L'ancienne ministre ontarienne Margarett Best a remis sa démission

27/06/2013 08:03 EDT | Actualisé 27/08/2013 05:12 EDT

TORONTO - La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, doit maintenant déclencher cinq élections complémentaires, à la suite de la démission jeudi de l'ex-ministre des Services aux consommateurs, Margarett Best, dans la circonscription de Scarborough-Guildwood.

Mme Best a émis un communiqué de presse, jeudi en fin de journée, pour faire savoir qu'elle renonçait au siège qu'elle occupait depuis plus de cinq ans. Elle n'a pas précisé les raisons de son départ.

L'ancienne ministre n'avait pas été vue à la législature depuis son exclusion du cabinet, en février, après que Mme Wynne eut succédé à l'ancien premier ministre Dalton McGuinty.

Le bureau de la première ministre avait affirmé plus tôt cette année que Mme Best était malade. Mme Best n'a cependant jamais dit quoi que ce soit quant à la nature de la maladie, pas plus qu'elle n'en a fait mention dans le communiqué annonçant sa démission.

À titre de ministre de la Promotion de la santé, Mme Best a contribué à faire adopter la loi interdisant la consommation de tabac dans une voiture en présence d'enfants.

Dans une déclaration écrite, Mme Wynne a rappelé que Mme Best était passée à l'histoire en devenant la première Afro-Canadienne à être réélue à l'Assemblée législative de l'Ontario, événement que la première ministre a qualifié de «véritable moment de fierté» pour la province.

Mme Best est la cinquième personne membre du Parti libéral de l'Ontario à avoir démissionné depuis que Mme Wynne est devenue première ministre. Les anciens ministres de cabinet Chris Bentley et Dwight Duncan sont partis en février, imités par M. McGuinty et l'ancienne ministre de l'Éducation Laurel Broten.

PLUS:pc