NOUVELLES

Démission de Margarett Best et une 5e élection partielle à prévoir

27/06/2013 05:19 EDT | Actualisé 27/08/2013 05:12 EDT

La députée provinciale libérale de Scarborough-Guildwood, Margarett Best, a annoncé sa démission jeudi après-midi.

« Je veux remercier les résidents de ma circonscription pour leur soutien et leur amitié », a-t-elle déclaré dans un communiqué écrit, sans expliquer les raisons de sa démission.

L'ex-ministre des Services aux consommateurs n'a pas été vue à Queen's Park depuis le mois de février, après avoir perdu son portefeuille ministériel à l'arrivée de Kathleen Wynne au poste de première ministre. Le bureau de la première ministre avait indiqué que Margarett Best était souffrante, mais la principale concernée n'a jamais parlé de la nature de sa maladie et ne l'a pas mentionnée dans le communiqué annonçant sa démission.

Dans un communiqué cette dernière, a rappelé les réalisations de Margaret Best en tant que députée et ministre. Kathleen Wynne conclut en écrivant : « Tout au cours de son action politique et communautaire, Margarett s'est illustrée comme un modèle à suivre, une mère fière de ses enfants et une ardente défenseure des communautés sous représentées de l'Ontario. Je souhaite à Margarett beaucoup de succès dans cette nouvelle phase de sa vie et de sa carrière ».

Margarett Best a aussi marqué l'histoire de la province en devenant la première femme noire à être réélue à l'Assemblée législative de l'Ontario en 2011.

Elle est la cinquième députée à quitter le navire libéral depuis l'arrivée au pouvoir de Kathleen Wynne en février dernier. Les libéraux doivent déclencher des élections partielles pour la remplacer, tout comme pour remplacer Dalton McGuinty et les ex-ministres Dwight Duncan, Chris Bentley et Laurel Broten.

PLUS:rc