NOUVELLES

Contador prédit une vive compétition contre Froome au Tour de France

27/06/2013 04:41 EDT | Actualisé 27/08/2013 05:12 EDT

PORTO VECCHIO, France - Alberto Contador prédit un Tour de France rempli d'action à son retour à la compétition et insiste sur sa motivation à vaincre Chris Froome, tout en admettant que ce Tour ne sera pas que l'affaire de deux cyclistes.

L'Espagnol, double vainqueur de l'épreuve, sera de retour dur la Grande Boucle après une année d'absence et après avoir été privé de son titre acquis en 2010 pour dopage. Contador, qui n'a pas donné signe de sa domination passée depuis son retour à la compétition, a déclaré jeudi qu'il se trouve là où il le désirait dans sa préparation en vue du Tour de France.

Plusieurs observateurs prédisent une course à deux entre Contador et Froome, excellent grimpeur, une qualité qui lui servira grandement dans ce 100e Tour ponctué de plusieurs ascensions. Contador, le meneur de Saxo Bank, n'a pas manqué de noter les récentes performances du Britannique. Froome a remporté quatre des cinq compétitions dont il a pris le départ.

«Je n'aurais pas la motivation de prendre le départ (du Tour) si je ne croyais pas pouvoir le battre», a dit Contador de Porto Vecchio, d'où la compétition de trois semaines s'amorcera samedi. C'est la première fois que la Grande Boucle visitera la Corse.

«Mais ce ne sera pas que l'affaire de deux coureurs, a ajouté Contador. Il y aura plus d'acteurs sur l'affiche.»

Il a expliqué qu'il ouvrira vraiment son jeu à compter du deuxième contre-la-montre individuel, le 17 juillet — juste avant les Alpes.

«Selon le classement général, la stratégie sera plus agressive ou conservatrice. Mais d'une façon ou d'une autre, cette édition verra plus d'action qu'au cours des dernières années.»

Le Britannique Bradley Wiggins, champion en titre et coéquipier de Froome chez Sky, ratera la présente édition en raison d'une blessure.

Contador a dit du vainqueur de l'édition 2011, Cadel Evans, «qu'il sera toujours dans la course», mais certains prétendent que ses chances de remporter pour une deuxième fois la compétition sont plutôt minces en raison de ses 36 ans.

L'Espagnol a également souligné la force de l'édition 2013 de Saxo Bank, une équipe qui compte sur les services du Tchèque Roman Kreuzinger, deux fois top-10 au Tour de France, et sur l'Australien Michael Rogers, ex-champion du monde du contre-la-montre et vainqueur du Tour de Californie 2010.

Seule interrogation chez Saxo Bank: la présence du directeur d'écurie Bjarne Riis, vainqueur du Tour en 1996. Riis n'était pas présent à la conférence de presse de Contador et il n'est pas attendu pour encore quelques jours au moins, selon l'Espagnol.

«Pour moi, ce n'est pas très important, parce que nous avons plusieurs directeurs au sein de cette équipe, a indiqué Contador. Ce n'est pas important quand Bjarne arrivera. Il le fera à un moment ou un autre.»

Une première depuis la condamnation d'Armstrong

Il s'agit du premier Tour de France depuis que Lance Armstrong a été privé de ses sept conquêtes consécutives pour dopage, qu'il a finalement admis après des années de déni et un imposant rapport de l'Agence antidopage américaine.

Quand on lui a demandé si l'affaire Armstrong pouvait avoir des retombées négatives parmi les partisans du Tour, Contador a répondu: «Il s'agit de la plus importante course du monde, (...) je crois que sa magie sera toujours présente».

La compétition passera trois jours sur les routes ondulées et balayées par les vents de la Corse avant d'amorcer un grand tour de la France. Après avoir longé la Méditerranée, les coureurs voyageront dans les Pyrénées avant de gagner la Bretagne et la mythique île du Mont St-Michel, avant de traverser la France dans en direction sud-est pour rejoindre les Alpes et de conclure conclusion sur les Champs-Élysées.

PLUS:pc