NOUVELLES

Trente accusations sont déposées contre Djokhar Tsarnaev

27/06/2013 01:44 EDT | Actualisé 27/08/2013 05:12 EDT
AP

BOSTON - Une chambre fédérale de mise en accusation aux États-Unis a déposé jeudi 30 accusations contre Dzhokhar Tsarnaev, qui est soupçonné d'avoir perpétré les attentats à la bombe du marathon de Boston avec son frère.

Il aurait notamment téléchargé des instructions d'Al-Qaïda pour fabriquer des bombes artisanales, recherché de l'information en ligne sur le djihad islamique et les martyres et griffonné des messages anti-américains à l'intérieur du bateau où il s'est caché après les attentats, indique-t-on dans le document de la cour.

Tsarnaev, âgé de 19 ans, est notamment accusé d'avoir utilisé une arme de destruction massive et d'avoir attaqué à la bombe un endroit public dans l'intention de causer la mort.

Les accusations déposées concernent aussi la mort d'un policier de l'université MIT, Sean Collier, et l'assaut armé contre un automobiliste pendant la fuite des deux frères, qui avait mené à la mort de l'aîné, Tamerlan, tué lors de la fusillade avec la police le 19 avril.

«Justice sera rendue dans un autre monde dans le cas de Tamerlan Tsarnaev, mais son frère devra répondre de ses actes ici, dans le district du Massachussetts», a déclaré le procureur général Daniel Conley, lors d'un point de presse jeudi.

La mise en accusation offre une analyse détaillée des présumés motifs des deux frères — soit l'extrémisme islamique —, et de la façon dont internet les a influencés.

Trois personnes ont été tuées et plus de 260 autres blessées par deux explosions près de la ligne d'arrivée du marathon, à Boston, le 15 avril. Dzhokar Tsarnaev avait été capturé quatre jours plus tard alors qu'il se terrait dans le bateau d'un résidant du secteur de Watertown.

Selon le document de la cour, l'homme aurait vandalisé l'embarcation, gribouillant des messages comme : «Le gouvernement américain tue nos civils innocents», «Je ne peux supporter de voir autant de mal en toute impunité», et «Nous, les musulmans, ne faisons qu'un et si vous faites du mal à l'un d'entre nous, vous faites du mal à nous tous».

Les autorités affirment que les frères ont utilisé des cocottes-minute pour confectionner deux bombes bourrées de morceaux de métal.

Le bureau du procureur des États-Unis indique que 17 des accusations contre Tsarnaev sont passibles d'une peine de prison à vie ou de la peine de mort.

Les frères Tsarnaev avaient des liens dans le Daguestan, une région russe aux prises avec de nombreuses violences, de même qu'avec la Tchétchénie. Ils avaient immigré aux États-Unis il y a environ dix ans.

Internet aurait joué un rôle de premier plan dans la radicalisation de l'accusé et de son frère. Dzokhar Tsarnaev aurait téléchargé une version anglaise d'un magazine publié par Al-Qaïda, Inspire, dans lequel on indique comment fabriquer des bombes avec des cocottes-minute. Il aurait également téléchargé de la littérature islamiste et radicale, notamment un pamphlet dont la préface a été rédigée par Anwar al-Awlaki, un Américain fidèle à al-Qaïda et tué par un drone en 2011.

INOLTRE SU HUFFPOST

Boston Marathon Explosion (GRAPHIC PHOTOS)