NOUVELLES

Aaron Hernandez se voit refuser sa demande de libération sous caution

27/06/2013 08:35 EDT | Actualisé 27/08/2013 05:12 EDT

FALL RIVER, États-Unis - Aaron Hernandez, l'ancien ailier rapproché des Patriots de la Nouvelle-Angleterre accusé du meurtre d'un ami près de son domicile, s'est vu refuser une demande de remise en liberté sous caution jeudi.

James Sultan, l'avocat de Hernandez, a soutenu qu'en raison de son statut de vedette, son client ne pouvait pas s'enfuir même s'il le voulait. Me Sultan a ajouté que les éléments de preuve recueillis sont circonstanciels et que Hernandez voulait redorer sa réputation.

Mais selon Bill McCauley, procureur de district adjoint du comté de Bristol, les preuves récoltées en lien avec l'assassinat d'Odin Lloyd, le 17 juin, sont accablantes. Il a ajouté que les autorités policières ont fait des découvertes, mercredi, lorsqu'ils ont mené des recherches dans un condominium que louait Hernandez et dans un véhicule Hummer enregistré à son nom et garé à cet endroit.

Un joggeur a découvert le corps de Lloyd dans un endroit isolé d'un parc industriel situé à environ deux kilomètres de la résidence de Hernandez à North Attleborough, il y a dix jours. Lloyd était un joueur de football semi-professionnel de Boston, qui fréquentait la soeur de la fiancée de Hernandez.

Les procureurs soutiennent que Hernandez a orchestré le meurtre parce que Lloyd a parlé aux mauvaises personnes dans un club de nuit. Hernandez, qui a été sélectionné au Pro Bowl en 2011 et qui a signé un contrat de cinq ans d'une valeur de 40 millions $ avec les Patriots, est passible de la prison à vie s'il est reconnu coupable.

Les Patriots ont libéré Hernandez peu de temps après son arrestation mercredi.

Plus tôt jeudi, par ailleurs, la NFL a prévenu ses 32 équipes que toute offre de contrat soumise à Hernandez avant que son dossier devant la justice ne soit réglé ne sera pas approuvée par la ligue sans une audience avec le commissaire, Roger Goodell.

Le circuit a indiqué que cette audience aurait lieu afin de décider si l'ex-ailier rapproché des Patriots doit être suspendu ou que toute autre mesure disciplinaire soit appliquée d'ici à ce que sa situation soit éclaircie.

PLUS:pc