NOUVELLES

Voici les points saillants du volet de l'Enquête nationale auprès des ménages

26/06/2013 08:53 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Statistique Canada a dévoilé mercredi le deuxième volet de son Enquête nationale auprès des ménages de 2011, portant sur le travail, la scolarité, les lieux de travail, le déplacement entre le domicile et le travail, la mobilité et migration, ainsi que la langue de travail. Voici les points saillants:

— La population active canadienne s'élevait à 18 millions en 2011, mais seulement 16,6 millions occupaient un emploi lors de la période de l'enquête. Le taux d'emploi était de 60,9 pour cent, comparé à 62,6 pour cent en 2006.

— Pas moins de 59 pour cent des femmes âgées de 25 à 34 ans avaient en poche un diplôme universitaire, contre 47,3 pour cent des femmes de 55 à 64 ans.

— Occupations les plus communes pour les femmes en 2011: vente au détail, adjointe administrative, infirmière, caissière et enseignante.

— Occupations les plus communes pour les hommes en 2011: vente au détail, conducteur de camion, directeur de commerce, charpentier-menuisier et concierge.

— Le Canada comptait plus de 3 millions de travailleurs âgés de 55 ans et plus, représentant 18,7 pour cent de l'emploi total, comparé à 15,5 pour cent en 2006.

— Près de 15,4 millions de Canadiens se déplaçaient au travail à chaque jour, la voiture demeurant le mode de transport privilégié par 74 pour cent des travailleurs.

— Douze pour cent des gens utilisaient les transports en commun pour se déplacer vers leur lieu de travail, 5,7 pour cent marchaient et 1,3 pour cent empruntaient leur vélo.

— Les adultes des Premières Nations âgés de 25 à 64 ans demeuraient moins nombreux que la population non-autochtone à posséder un titre d'études postsecondaires, à 48,4 pour cent contre 64,7 pour cent.

— Pour l'ensemble du Canada, l'anglais demeurait largement dominant au bureau, utilisé par 84,7 pour cent de la population. Entre 2006 et 2011, l'utilisation du français a légèrement décliné pour l'ensemble du pays, de 25,7 pour cent à 25,3 pour cent.

— Le pourcentage de la population québécoise qui utilisait le français au travail est passé de 94,3 en 2006 à 93,9 en 2011.

PLUS:pc