NOUVELLES

USA: les époux de militaires homosexuels vont avoir les mêmes droits (Hagel)

26/06/2013 01:25 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

Les époux de militaires homosexuels vont disposer des mêmes droits et prestations que les conjoints mariés hétérosexuels, a annoncé mercredi le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel, réagissant à l'invalidation de la loi sur la définition du mariage.

Symbole de ces nouveaux droits, les couples homosexuels dont l'un des membres est militaire pourront être inhumés au prestigieux cimetière militaire d'Arlington, près de Washington où sont enterrés près de 400.000 soldats et leur compagne ainsi que le président John Fitzgerald Kennedy.

"Le département de la Défense compte offrir dès que possible les mêmes prestations à tous les époux de militaires, quelle que soit leur orientation sexuelle", a affirmé dans un communiqué le patron du Pentagone, selon qui le ministère va s'y atteler "immédiatement".

Depuis l'abrogation du tabou gay dans l'armée en septembre 2011, qui obligeait les militaires gays et lesbiennes à dissimuler leur homosexualité sous peine de renvoi, le Pentagone a décidé d'ouvrir en février certaines prestations sociales aux époux de même sexe.

Parmi celles-ci figurent l'autorisation d'absence en cas d'urgence, la possibilité pour deux partenaires homosexuels et militaires d'être basés au même endroit ou encore une indemnisation en cas de décès ou d'infirmité du conjoint.

Mais certaines prestations, comme l'assurance santé ou les allocations de logement, n'étaient toujours pas applicables aux partenaires de même sexe car l'Etat fédéral, en vertu de la loi de 1996 dite de "défense du mariage" (DOMA), définissait le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme.

Cette loi a été invalidée mercredi par une décision de la Cour suprême qui permet dorénavant aux homosexuels légalement mariés, ce qui est aujourd'hui possible dans 13 Etats sur 50, d'obtenir les mêmes droits que les couples hétérosexuels.

"Toute personne qui sert notre pays sous les drapeaux a fait état de son courage et de son engagement. Tout ce qui importe est son patriotisme, son désir de servir le pays et ses qualifications pour le faire", estime Chuck Hagel.

Le Pentagone estime la population concernée par l'invalidation de la loi DOMA à environ 5.600 personnes d'active, 17.000 en y incluant la garde nationale, la réserve et les retraités.

mra/mdm/rap

PLUS:afp