NOUVELLES

L'idée d'avoir des drones armés soulève l'inquiétude

26/06/2013 05:51 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

La possibilité que le Canada se dote d'avions télécommandés armés préoccupe des partis d'opposition à Ottawa.

Le gouvernement Harper envisage d'acquérir des drones pour surveiller le territoire canadien sans préciser s'ils seraient munis de bombes. Des avions sans pilote seraient d'ailleurs déjà à l'essai en sol canadien. C'est toutefois l'idée de les armer qui inquiète des membres de l'opposition.

Le porte-parole du Bloc québécois en matière de défense nationale, Jean-François Fortin, craint que les conservateurs aient un objectif de combat militaire caché.

Il somme le gouvernement Harper de montrer ses cartes, car il en va de l'image du Canada dans le monde selon lui.

Le député néo-démocrate de Chicoutimi-Le Fjord, Dany Morin, pense aussi qu'il faut peser le pour et le contre. Il affirme qu'il rencontrera les nouveaux colonels de la base militaire de Bagotville cet été, et que ce sujet sera à l'ordre du jour. Entre temps, il préfère laisser les experts évaluer si le Canada a réellement besoin de cette nouvelle technologie.

Même si les travaux sont suspendus à la Chambre des communes en raison de la pause estivale, les partis d'opposition préparent déjà des questions sur l'acquisition de drones militaires armés.

PLUS:rc