NOUVELLES

Le Texas a exécuté son 500e condamné à mort, une femme noire de 52 ans

26/06/2013 07:05 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

HUNTSVILLE, États-Unis - Le Texas, l'État américain qui détient le triste record du plus grand nombre d'exécutions, a exécuté son 500e condamné à mort, mercredi soir.

Kimberly McCarthy, une femme noire de 52 ans reconnue coupable de meurtre, a été exécutée par injection létale. Elle est devenue la 500e personne exécutée au Texas depuis que l'État a recommencé à imposer la peine de mort, en 1982. Elle est aussi la première femme exécutée aux États-Unis depuis 2010.

Des opposants à la peine de mort étaient rassemblés en début de soirée devant la prison de Huntsville, où s'est déroulée l'exécution.

L'avocate de Mme McCarthy, Maurie Levin, a indiqué qu'elle avait épuisé toutes les possibilités pour bloquer l'exécution, qui avait été reportée à deux reprises.

Kimberly McCarthy a été exécutée pour le meurtre d'une voisine âgée de 71 ans lors d'un vol en 1997. La police a également lié deux autres meurtres à Mme McCarthy, une ancienne thérapeute pour personnes âgées devenue dépendante du crack.

La condamnée a refusé de parler aux médias à l'approche de son exécution.

Le nombre d'exécutions au Texas dépasse de loin le total de tout autre État américain. Il reflète la réalité de la peine capitale aux États-Unis aujourd'hui: alors que certains États ont suspendu la pratique au cours des dernières années par crainte des erreurs judiciaires, les exécutions se poursuivent à un rythme régulier ailleurs au pays.

La peine de mort est en vigueur dans 32 États américains. Le Texas exécute en moyenne une personne toutes les trois semaines, pour un total d'environ 40 pour cent des quelque 1300 exécutions menées aux États-Unis depuis le rétablissement de la peine de mort.

Un sondage réalisé en 2012 pour le compte du journal «Texas Tribune» et de l'université du Texas révèle que seulement 21 pour cent des Texans s'opposent à la peine de mort.

PLUS:pc