NOUVELLES

Le gouvernement israélien autorise de nouvelles constructions à Jérusalem-Est

26/06/2013 04:47 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

JÉRUSALEM - Le gouvernement israélien a annoncé mercredi un plan visant à construire des dizaines de nouvelles maisons dans une colonie contestée de Jérusalem-Est, jetant une ombre sur les efforts de paix du secrétaire d'État américain, John Kerry.

Depuis son arrivée en poste, M. Kerry discute régulièrement avec des représentants israéliens et palestiniens afin de trouver une formule permettant de relancer les négociations de paix. Le secrétaire d'État a appelé les deux camps à éviter les gestes provocateurs qui pourraient nuire à ses efforts.

Les pourparlers de paix israélo-palestiniens sont dans l'impasse depuis près de cinq ans. Les Palestiniens exigent qu'Israël suspende toute nouvelle construction dans les colonies avant de retourner à la table des négociations. Les Palestiniens revendiquent la Cisjordanie et Jérusalem-Est, des territoires annexés par Israël en 1967, pour leur futur État, et estiment que les nouvelles constructions dans les colonies sont un signe de mauvaise foi.

Plus de 500 000 Israéliens vivent maintenant dans les colonies, ce qui rend de plus en plus difficile une éventuelle partition du territoire entre deux États. Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, affirme que le sort des colonies doit être négocié et que les discussions doivent commencer sans condition préalable.

Une porte-parole de la municipalité de Jérusalem, Brachie Sprung, a déclaré que le projet de construction dans le quartier Har Homa avait été approuvé il y a longtemps et que la décision de mercredi avait seulement eu pour effet d'accorder les derniers permis afin de permettre le lancement des constructions.

Elle a précisé que 69 maisons seraient construites, tout en soulignant que le comité avait aussi approuvé mercredi la construction de 22 nouvelles maisons dans les quartiers arabes de la ville.

Dans un communiqué, la municipalité a indiqué que les constructions s'inscrivaient dans le plan directeur de la ville pour alléger la pénurie de logements qui affecte tous les résidants.

«Il n'y a pas eu de changement dans les politiques de la municipalité depuis 40 ans. Nous continuons de construire dans tous les quartiers de la ville conformément au plan directeur. Au cours des prochaines années, des dizaines de milliers d'unités résidentielles devraient être construites à travers la ville pour tous les groupes ethniques», affirme le communiqué.

Le principal négociateur palestinien, Saeb Erekat, a condamné la décision israélienne.

«Un tel comportement prouve que le gouvernement israélien est déterminé à nuire aux efforts du secrétaire d'État américain à tous les niveaux», a-t-il estimé.

PLUS:pc