NOUVELLES

La Couronne réclame jusqu'à 18 ans de prison pour Linda Lavoie

26/06/2013 01:49 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Les propositions de la défense et de la Couronne sont diamétralement opposés quant à la peine à imposer à Linda Lavoie pour l'homicide involontaire de Damien Roberge,

L'avocat de l'ex-prostituée de 47 ans suggère une peine de cinq à six ans de prison pour sa cliente, alors que la Couronne réclame une peine de 15 à 18 ans de prison. Cette proposition a d'ailleurs été estimée déraisonnable par le juge Richard Grenier.

Le magistrat a fait valoir qu'il tiendrait compte de l'état d'intoxication de l'accusée au moment des faits pour déterminer sa peine.

Linda Lavoie a été reconnue coupable en mai dernier de l'homicide involontaire de son ami Damien Roberge survenu le 25 mars 2010 dans le quartier Saint-Roch. Le sexagénaire a été tué de 17 coups de couteau et frappé à plusieurs reprises à l'aide d'une patte de table. L'accusée demeurait chez la victime à ce moment puisqu'elle n'avait nulle part où aller.

Linda avait été accusée de meurtre non prémédité, mais le jury en a décidé autrement. Les sept hommes et cinq femmes ont retenu la thèse de son avocat voulant que la femme n'ait pu agir intentionnellement puisqu'elle était intoxiquée par l'alcool et la drogue au moment des faits.

L'avocat de Linda Lavoie, Me Réjean Lavoie, a fait valoir mercredi que sa cliente avait beaucoup changé depuis qu'elle est en prison. C'est pour cette raison, entre autres, qu'il propose une peine de cinq à six ans de prison, dont il faudrait retrancher les trois ans de détention déjà purgés depuis son arrestation.

La fondatrice de la Maison de Marthe, qui vient en aide aux prostituées, a tenu à témoigner en faveur de Linda Lavoie lors des recommandations sur la peine. Rose Dufour affirme que la femme de 47 ans fait preuve d'une réelle volonté de s'en sortir. « J'ai participé à la résurrection d'une personne. C'est une femme maintenant bien ancrée en elle-même qui est en train de se construire », a dit Mme Dufour.

Le juge Richard Grenier rendra sa décision sur la peine le 29 août.

PLUS:rc