NOUVELLES

<em>Moulin à images</em> : Encore plus de défis techniques

26/06/2013 05:12 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

La toute dernière mouture du Moulin à images, qui propose une incursion dans le cinéma d'animation de Norman McLaren, était présentée pour la première fois dimanche. Elle a satisfait les attentes des créateurs, qui ont encore une fois relevé des défis techniques.

L'image et le son doivent être bien synchronisés pour rendre justice au travail de McLaren. La première représentation s'est avérée mission accomplie, rapporte Steve Blanchet, co-idéateur et co-concepteur du Moulin à images.

« Le Moulin, c'est une grosse machine. On l'a vu par le passé, mais c'est encore une plus grosse machine parce qu'on sait, c'est l'oeuvre de McLaren qui est présentée et l'oeuvre de McLaren, le son et l'image sont imbriqués un dans l'autre. Chaque note correspond à une image, un frame en particulier, donc il faut vraiment que le show soit sync, comme on dit dans un mauvais français et le show est sync », affirme Steve Blanchet.

Par ailleurs, le public même celui qui ne connaît pas le cinéma de McLaren, a semblé apprécier le spectacle. L'oeuvre de McLaren, empreinte de beaucoup d'humour, est très accessible, souligne M. Blanchet.

« McLaren faisait du cinéma d'animation dans les années 40, 50, 60 et le cinéma d'animation était présenté en avant-première des longs métrages ou quand on avait un bogue technique à la tv. Alors, c'était des films très populaires, faciles d'accès », dit-il.

Après cinq années de diffusion, le co-concepteur aura appris beaucoup de son expérience avec le Moulin à images. Une aventure extraordinaire qui demeure à ce jour la plus grosse projection architecturale jamais créée.

« On a dû inventer cette chose-là et inventer un langage pour cette chose-là, et la crainte ou la peur de se frotter à des projets aussi surdimensionnés que ça, la peur, ça peut être un bon moteur pour faire des grandes choses. Donc, je retiens que ça aura été une expérience extrêmement enrichissante », affirme Steve Blanchet.

Le Moulin à images est présenté pour une dernière année. La projection architecturale peut être appréciée depuis les quais du Bassin Louise, du mardi au samedi, à compter de 22 h 15.

PLUS:rc