NOUVELLES

Avortement au Texas : 12 heures d'obstruction réussissent à annuler un vote

26/06/2013 05:48 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

Debout, en souliers de course rose, la sénatrice démocrate Wendy Davis a réussi une manoeuvre d'obstruction systématique au Sénat du Texas mercredi matin. La femme de 50 ans a parlé durant presque 12 h afin d'empêcher l'adoption de mesures interdisant l'avortement après 20 semaines de grossesse.

Plusieurs minutes avant minuit - l'heure butoir pour passer au vote avant la fin d'une session extraordinaire de 30 jours - ils étaient plus de 180 000 personnes à suivre sur YouTube la performance de la sénatrice démocrate.

Les règles d'obstruction systématique (filibuster, en anglais) sont strictes au Sénat du Texas. Pas le droit d'aller aux toilettes, de manger, de boire, de s'asseoir, de s'appuyer sur son bureau ou de changer de sujet.

Il est également prévu qu'au troisième point d'ordre, toute tentative d'obstruction doit cesser. C'est ce qui est arrivé à Mme Davis, qui aurait divergé une fois de trop trois heures avant minuit, en plus d'avoir déjà été accusée d'avoir reçu l'aide d'autres sénateurs. 

Malgré l'obligation pour la sénatrice de cesser de parler, il était trop tard quand le Sénat, à majorité républicaine, est finalement passé au vote. 

Selon le lieutenant gouverneur du Texas, David Dewhurst, les registres sont clairs : il était mercredi quand le vote s'est tenu, le rendant caduc.

Les délais de votes, très serrés, ont pourtant fait régner un certain flot d'incertitude entourant les résultats. Les républicains assuraient que l'heure avait été respectée, mais les démocrates niaient la validité du vote.

« Un vote pris alors que personne ne peut entendre l'issue du vote est questionnable », a déclaré le sénateur démocrate Kirk Watson, immédiatement après le vote.

Le sénateur faisait allusion aux quelque 400 partisans réunis sur la galerie du Sénat dont les cris d'encouragement résonnaient encore à travers la Chambre haute quelques minutes avant minuit, une autre tentative de faire avorter le vote. 

Un projet de loi qui fait des vagues

S'ils avaient voté en faveur de la loi 5 (SB 5), les sénateurs auraient pu forcer la fermeture de 37 des 42 cliniques d'avortement de l'État de plus 26 millions d'habitants.

Celles qui seraient restées ouvertes auraient dû répondre aux exigences d'une clinique chirurgicale, rendant l'avortement plus « sécuritaire », selon les partisans de la nouvelle loi.

La tentative d'obstruction systématique de la sénatrice Wendy Davis a enflammé les médias sociaux. Le président américain Barack Obama a d'ailleurs utilisé son compte Twitter pour affirmer qu'« il se passait quelque chose de spécial à Austin [mardi soir] ».

Lundi matin, la sénatrice Wendy Davis avait réclamé le support de ses partisans durant la journée du lendemain. Mercredi matin, elle a pris soin de remercier ceux qui l'ont supporté via Twitter. Ils sont d'ailleurs 48 000 à la suivre mercredi matin alors qu'ils étaient 6000 il y a moins de 24 h. 

PLUS:rc