NOUVELLES

USA: les autorités appellent à faire un test de dépistage de l'hépatite C

25/06/2013 07:12 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Les autorités sanitaires américaines ont pressé mardi toutes les personnes nées entre 1945 et 1965 de se faire tester pour l'hépatite C, indiquant que des millions d'Américains ignorent avoir cette infection.

Parmi la génération du "baby-boom", trois personnes sur quatre sont infectées avec le virus de l'hépatite C, selon le co-président du Groupe de travail des services fédéraux de prévention (US Preventive Services Task Force), Albert Siu.

"Un grand nombre de personnes dans ce groupe d'âge contractent l'hépatite C suite à une transfusion sanguine, en raison de comportements risqués ou pour une cause inconnue", a-t-il dit.

"Même en l'absence de symptômes, l'expérience montre qu'un seul dépistage permettrait à des millions d'Américains de détecter leur infection avant que ne se déclare une grave maladie du foie", a souligné Albert Siu.

Environ 1,5% de la population américaine est infecté avec le virus de l'hépatite C, ce qui en fait l'une des causes les plus fréquentes de maladie chronique du foie aux Etats-Unis, selon la Librairie nationale de médecine.

L'hépatite C peut évoluer en cirrhose et en cancer du foie.

Le Groupe de travail des services fédéraux de prévention recommandent également un dépistage de l'hépatite C pour les adultes exposés à une telle infection, notamment les personnes ayant utilisé ou utilisant encore des drogues injectables ainsi que celles qui ont eu une transfusion de sang avant 1992.

Un plus grand nombre d'Américains sont décédés des suites d'une hépatite C que d'une infection avec le virus du sida en 2007, soit plus de 15.000 personnes comparativement à 12.734 respectivement, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

ksh/js/lor

PLUS:afp