NOUVELLES

Un message troublant de l'ex-femme de Bertrand Cantat est cité dans un livre

25/06/2013 03:35 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Dix ans après la mort de Marie Trintignant, le livre de deux journalistes en France jette une lumière sur un autre drame: le suicide, en 2010, de la femme du chanteur Bertrand Cantat, Kristina Rady.

Dans des extraits exclusifs, le magazine L'Express a publié mardi la transcription d'un message téléphonique troublant dans lequel Kristina Rady révèle le «cauchemar» de sa relation avec le chanteur.

Après 13 ans de mariage et deux enfants, Kristina Rady, la femme du musicien, s'est enlevé la vie en 2010.

Selon les paroles reproduites, Kristina Rady confie à ses parents que «Bertrand (Cantat) est fou», qu'il l'a «frappée» et qu'elle vit un «vrai cauchemar qu'il appelle amour».

«On ne peut s'en sortir saine et sauve», aurait-elle ajouté sur le message téléphonique laissé sur le répondeur de ses parents, six mois avant son suicide.

Le message est reproduit dans son intégralité dans le livre intitulé «Bertrand Cantat-Marie Trintignant. L'amour à mort».

Selon L'Express, les journalistes Stéphane Bouchet et Frédéric Vézard s'interrogent sur les raisons qui ont poussé Kristina Rady à mettre fin à ses jours par pendaison.

L'ex-chanteur du groupe Noir Désir doit bientôt sortir un album en solo.

Kristina Rady était d'origine hongroise. C'est sur le répondeur de ses parents à Budapest qu'elle aurait laissé ce message en hongrois, disant à un certain moment avoir «failli y laisser une dent».

«Ici beaucoup de choses se sont passées et des pas bonnes, c'est pourquoi je ne savais vraiment plus quoi vous dire, et donc je ne vous appelais pas», est-il d'abord cité.

PLUS:pc