NOUVELLES

Un groupe affilié à al-Qaïda revendique un attentat à la bombe en Syrie

25/06/2013 11:56 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Une branche syrienne de l'organisation terroriste al-Qaïda a revendiqué mardi un attentat-suicide à la bombe qui a fait au moins cinq victimes à Damas tandis que les troupes fidèles à Bachar al-Assad combattaient les rebelles à l'entrée de la capitale.

La revendication de l'attaque par le groupe Jabhat al-Nusra — une première depuis des mois — est survenue alors que l'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie déclarait que l'espoir de convier les parties à des pourparlers de paix d'ici le mois prochain s'amenuisait de jour en jour.

Les combattants du groupe terroriste Jabhat al-Nusra se sont imposés, au fil des mois, comme les plus coriaces parmi les insurgés hostiles au président Bachar al-Assad.

L'organisation avait auparavant revendiqué des attentats à la voiture piégée et des attaques contre les soldats du gouvernement. Ses militants ont un ascendant sur d'autres groupes rebelles et dirigent des opérations contre des bases militaires dans le nord du pays, qui est majoritairement contrôlé par l'opposition.

Les liens qui unissent Jabhat al-Nusra à al-Qaïda expliquent en partie le fait que certains pays occidentaux hésitent à fournir des munitions et des armes à feu plus puissantes aux rebelles.

Plus de 93 000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du conflit en mars 2011. Celui-ci avait débuté avec des manifestations pacifiques visant à dénoncer le régime de Bachar al-Assad, mais s'est transformé en bain de sang lorsque le président a décidé de réprimer avec violence le mouvement de contestation.

PLUS:pc