NOUVELLES

Québec: Montréal se donne un maire intérimaire, son troisième édile en un an

25/06/2013 01:47 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Une semaine exactement après la démission du maire de Montréal Michael Applebaum, poursuivi pour corruption mais clamant son innocence, Montréal s'est donné son troisième maire en moins d'un an en la personne de Laurent Blanchard, vieux routier de la politique municipale.

Agé de 61 ans, déjà président du comité exécutif, grande moustache blanche et crâne dégarni, M. Blanchard avait été élu au conseil municipal sur les listes de Vision Montréal (opposition), mais y siège actuellement comme indépendant.

Il l'a emporté de courte tête avec 30 voix contre 28 à un jeune concurrent, Harout Chitilian, ancien élu du parti Union Montréal, celui du maire précédent Gérald Tremblay. Ce dernier avait démissionné en novembre 2012 alors que plusieurs membres de son équipe --mais pas lui-même-- étaient accusés de corruption.

Conscient du caractère transitoire de sa tâche --les élections municipales sont prévues le 3 novembre-- M. Blanchard devra en priorité convaincre les Montréalais qu'ils peuvent encore faire confiance à leur mairie, après une cascade de révélations sur la corruption déclenchée par une commission d'enquête publique, dite Commission Charbonneau.

via/sab/sam

PLUS:afp