BIEN-ÊTRE

Mode à Milan : citadin en couleurs, nu sous les tropiques

25/06/2013 04:29 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Le roi de la mode italienne, Giorgio Armani, a proposé mardi pour le printemps-été 2014 un citadin tout en couleurs à l'occasion du dernier jour de la Fashion Week milanaise, marqué aussi par la silhouette dénudée du duo canadien de DSquared2.

"City of colours" (traduction littérale: "Ville de couleurs"): c'est le titre du défilé Armani, dédié au sportswear. "Le sportswear est une attitude qui traverse l'entière collection, alternant matières nobles et détails sportifs" résume la maison italienne.

Aux vestes croisées traditionnelles bleu Armani se mêlent des vestes inspirés de celles des collégiens anglais, plus ludiques. La recherche du confort se note aussi dans les chaussures: mules en cuir souple, mocassins en daim à pompons, et modèles bicolores recourant à la paille tressée.

Très confort, les longs gilets descendent jusqu'à mi-cuisse. Les couleurs sont lumineuses: du total white au rose presque chair. Armani use aussi de teintes pastel, soutenues par un blanc ivoire à l'élégance intemporelle. Même le cuir présente un aspect plus tendre grâce à ces couleurs douces au charme estival.

Rayures et motifs géométriques à effet trompe-l'oeil flattent le regard, tout comme les pantalons fuselés qui rendent la silhouette élancée. Ca fonctionne parfaitement.

A mi-chemin entre la série à succès "Lost" et l'univers d'"Indiana Jones", le défilé DSquared2 a une fois de plus fait un tabac auprès des "fashonistas" en bout de course: de bon matin, la vision d'une cascade au milieu d'une luxuriante forêt tropicale leur a redonné la forme.

Le mannequin en slip blanc qui a ouvert le défilé en s'aspergeant d'eau a peut-être lui aussi contribué au réveil des sens. Les jumeaux Dean et Dan Caten aiment provoquer, mais avec humour: beaucoup de peau dénudée, mais après tout c'est normal, c'est l'été.

Le short est très court, les marcels abondent, mais les lunettes de vue à monture noire redonnent un air de sérieux. Très chic, l'ensemble bermuda-chemisette à imprimés floraux noirs et beiges (très tendance cette saison). Pour aller au bureau, on enfile la petite veste assortie.

Si le patron est vraiment exigeant, on dégaine une fine cravate noire qui va avec tout pour donner l'illusion du formel. Mais on n'a pas l'esprit au travail: la maillot de bain s'impatiente au fond du sac-à-dos oversize.

Sur la moto, le perfecto se teinte de rose quasi fluo, et les bottes de biker n'attendent plus qu'une chose: la plage.

Pour se protéger du soleil, un petit chapeau de paille, et pour le vent frais du soir un blouson indigo en toile. Attention les timides, le smoking siglé DSsquared2 s'accompagne d'une jupe en paille style vahiné et d'un perroquet (vivant, pas empaillé) posé négligemment sur l'épaule.

Visiblement en pleine forme, Dean et Dan Caten ont clôturé leur show avec deux gamins de sept ans qui ont défilé en smoking pour marquer le lancement de leur ligne pour enfants au salon Pitti Bimbo de Florence la semaine prochaine.

L'excentricité était aussi de mise au défilé du duo de la marque Frankie Morello: Maurizio Modica et Pierfrancesco Gigliotti. Leur slogan: "Food for all" ("De la nourriture pour tous"). "La nourriture est de plus en plus en plus à la mode, mais il n'y a pas de nourriture pour tout le monde", déplorent-ils.

Du coup, les symboles de la malbouffe (frites, sodas...) ornent les T-shirts, sweats et autres sac-à-dos de la marque fondée en 1999, mais aussi les tableaux du fameux peintre milanais Giuseppe Arcimboldo (1527-1593), dont les portraits sont composés à partir de fruits et légumes.

Couleurs dominantes: le blanc et le bleu. Côté accessoires, on trouve des chapeaux de paille à la Maurice Chevalier ou des casquettes à la Sherlock Holmes. Les chaussures bateau sont revisitées avec une semelle transparente. Un clin d'oeil avec ce message imprimé sur un T-shirt: "Eat Vegans".

C'est ainsi que s'achève la semaine milanaise de la mode, qui laisse ainsi la place à sa cousine parisienne.

glr/fka/abk