NOUVELLES

Le TSX grimpe avec la publication de solides données économiques

25/06/2013 05:28 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi, la publication de solides données économiques ayant fait oublier momentanément les inquiétudes entourant l'éventuel retrait des mesures de soutien de la Réserve fédérale des États-Unis ainsi que celles à propos de l'économie chinoise.

L'indice composé S&P/TSX a bondi de 168,56 points pour terminer la journée à 12 005,42 points.

Le dollar canadien a pour sa part glissé de 0,21 cent US à 95,16 cents US, victime d'une hausse des taux obligataires américains.

Les principaux indices boursiers américains ont aussi progressé, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant pris 100,75 points à 14 760,31 points tandis que l'indice composé du Nasdaq a avancé de 27,13 points à 3347,89 points et que l'indice élargi S&P 500 a gagné 14,94 points à 1588,03 points.

Les entreprises américaines ont obtenu davantage de commandes de biens durables le mois dernier, tandis que l'indice du prix des maisons Standard & Poor's/Case-Shiller de 20 villes américaines a grimpé pour un quatrième mois consécutif, un signe que la reprise du marché immobilier se poursuit. Finalement, la confiance des consommateurs américains a atteint en juin son niveau le plus élevé en plus de cinq ans.

Les marchés avaient fortement reculé ces derniers jours en raison des déclarations faites par la Réserve fédérale des États-Unis la semaine dernière. Cette dernière se préparerait à réduire la cadence de son programme d'achats obligataires mensuels. Ceux-ci totalisent actuellement 85 milliards $ US chaque mois et ont aidé à garder les taux d'intérêt à long terme à un faible niveau, ce qui a aussi soutenu la forte reprise des marchés d'actions depuis début de l'année.

Les marchés se sont aussi laissés inquiéter par une hausse des taux d'intérêt interbancaires en Chine, qui les a portés à plus de 13 pour cent, ce qui s'inscrit dans le cadre d'une plus large stratégie pour réduire les prêts démesurés.

Des observateurs craignent que de telles mesures ne nuisent à la croissance économique du pays. Les grandes banques chinoises, détenues par l'État, ne prêtent qu'à leurs plus grands clients, alors la grande majorité des plus petites entreprises doivent compter sur des prêts informels.

Mais les opérateurs ont été rassurés mardi à ce sujet à la suite de commentaires de la banque centrale chinoise et d'autres agences gouvernementales clés. La banque centrale a promis un appui aux liquidités si nécessaire, après que les pénuries d'argent sur les marchés du crédit eurent fait grimper les taux la semaine dernière.

La banque centrale chinoise a atténué l'importance de la situation mardi en assurant que les marchés pouvaient compter sur un niveau adéquat de liquidités et elle a jeté le blâme du problème de crédit sur des erreurs de gestion des banques.

À Toronto, le groupe des métaux de base a gagné près de 2,9 pour cent, le prix du cuivre à New York ayant gagné 5 cents US à 3,07 $ US la livre. L'action de First Quantum Minerals (TSX:FM) s'est emparée de 45 cents à 14,74 $ tandis que celle de Teck Resources (TSX:TCK.B) s'est améliorée de 72 cents à 21,94 $.

Le secteur des technologies de l'information a pris 2,7 pour cent tandis que le secteur industriel a gagné 2,36 pour cent.

Le cours du pétrole brut s'est apprécié de 14 cents US à 95,32 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le secteur de l'énergie du parquet torontois a pour sa part avancé de 0,5 pour cent, l'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) ayant notamment pris 41 cents à 29,76 $.

Le secteur aurifère a légèrement progressé, malgré un recul de 2 $ US du cours du lingot d'or à 1275,10 $ US l'once à New York. Le titre de Barrick Gold (TSX:ABX) a laissé 37 cents à 16,91 $.

PLUS:pc