NOUVELLES

Laurent Blanchard élu maire de Montréal

25/06/2013 04:34 EDT | Actualisé 24/08/2013 05:12 EDT

Laurent Blanchard est élu maire de Montréal au terme d'une lutte serrée. Il a obtenu 30 votes contre 28 pour Harout Chitilian.

L'autre candidate en lice, Jane Cowell-Poitras. a obtenu trois votes.

Laurent Blanchard, 61 ans, est le président du comité exécutif. Il est un ancien élu de Vision Montréal qui siège maintenant comme indépendant. Il est aussi conseiller dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

« J'espère que tout le monde se rallie à la décision du conseil municipal. Ce qui nous attend, moi en particulier, c'est un beau défi. C'est aussi vertigineux, exaltant, angoissant. Mais je me console en me disant que je n'en ai que pour quatre mois », a dit le maire élu dans un discours à l'issue du vote.

« Nous avons encore quatre mois devant nous pour démontrer que nous sommes capables de faire fonctionner Montréal dans une transition tranquille et dans l'harmonie », a-t-il poursuivi.

Défait par seulement deux voix, Harout Chitilian a félicité le nouveau maire, estimant que M. Blanchard allait faire un « travail remarquable ». Il a aussi promis de travailler avec lui. 

La chef de la première opposition, Louise Harel, s'est réjouie de la victoire de Laurent Blanchard, qui assure, selon elle, la stabilité à l'Hôtel de Ville jusqu'aux élections du 3 novembre prochain. Elle a vanté les qualités de « rassembleur » de Laurent Blanchard. « Je pense que c'est la démonstration que cette coalition qui administre Montréal a été capable pour la seconde fois de sortir la Ville de la crise ». 

Croteau et DeSousa se retirent

Trois candidats étaient en lice pour succéder à Michael Applebaum, après le désistement de François Croteau et d'Alan DeSousa tout juste avant le vote. 

Le maire de l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, François Croteau, de Projet Montréal, s'est retiré pour appuyer Laurent Blanchard.Le maire de l'arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, un ancien élu d'Union Montréal, s'est également retiré et a donné son appui à Harout Chitilian.

Les cinq candidats ont prononcé un discours en avant-midi à l'hôtel de ville de Montréal. Chaque candidat pouvait prendra la parole pendant un maximum de 20 minutes pour faire valoir sa candidature. Après les discours, les élus ont procédé au vote.

Le nouveau maire par intérim ne restera pas longtemps en poste puisque des élections municipales doivent avoir lieu le 3 novembre et qu'aucun des candidats dans la course ne semble intéressé à exercer les fonctions temporairement.

Ce vote a été rendu nécessaire par la démission du maire intérimaire précédent, Michael Applebaum. Celui-ci a été arrêté à son domicile de Notre-Dame-de-Grâce le 17 juin par l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Il fait face à 14 chefs d'accusation.

Michael Applebaum avait pris la relève de Gérald Tremblay en novembre dernier, promettant de former une coalition avec les différents partis et de mettre fin à la corruption. M. Tremblay a démissionné à la fin de l'année dernière à la suite de témoignages accablants à la Commission Charbonneau, mais aucune accusation n'a été portée contre lui.

La comparution au tribunal de Michael Applebaum est prévue pour le 9 octobre.

PLUS:rc