Pratique bien courante chez nos voisins du Sud, les détectives privés sont couramment appelés à vérifier si un conjoint est infidèle….Ou non.

Si les Québécois ont tendance à être moins paranoïaques que le reste de l’Amérique et à ne pas aller aussi loin qu’à débourser des sous pour se procurer les services d’un enquêteur privé, le taux d’infidélité conjugale n’en demeure pas moins semblable.

Selon une étude du renommé Kinsey Institute for Research in Sex, Gender, & Reproduction en 2011, 19% des femmes ainsi que 23% des hommes avaient admis avoir été adultère. Admis est ici le mot clé. De plus, la définition d’adultère d’une personne à l’autre semble être assez nébuleux, sur ce même Bill Clinton acquiescerait.

N’empêche.

Peggy Vaughn, l’auteure du livre The Monogamy Myth, affirme que 60% des hommes et 40% des femmes auront une aventure sexuelle hors union, et ce, au moins une fois dans leur vie.

Une étude de l’Université de Washington démontre que 62% des hommes et 46% des femmes ayant trompé leur conjoint l’ont fait avec un ou une collègue de travail. Vive le télétravail!

Néanmoins, les chiffres ci-haut sont inquiétants.

Avez-vous parfois des doutes sur la fidélité de votre partenaire?

Voici quelques propos recueillis en toute confidentialité d’enquêteurs privés qui ne sont que trop familiers avec le modus operandi des partenaires infidèles. De façon générale, certains indices ne mentent pas. Les voici :

• Personnalité narcissique et égoïste

Ce type de personne ne vit qu'au moment présent où toute gratification immédiate est jugée juste et bonne. Le leitmotiv narcissique «MOI, ENCORE MOI ET RIEN QUE MOI» prévaut. Si votre tendre moitié est le portrait type du total hédoniste, attention… car ce genre de personne n’est pas reconnu pour rester stoïque devant les tentations. La personne est-elle vaniteuse, a un besoin constant de compliments? C’est un trait non négligeable.

• Changement d’attitude

Tout changement d’attitude subit est suspect. Vous receviez 20 messages textes de votre Jules et soudainement le nombre de messages chute dramatiquement? Chérie rentre plus tard, commence le boulot plus tôt, se met à faire du sport, a un nouveau passe-temps avec des amis qui vous sont inconnus? Votre partenaire devient plus distrait, vous prend la tête ou au contraire, démontre une bonne humeur générale non expliquée? Votre concubin se met à vous faire l’amour différemment, avec en prime de nouvelles positions? Attention. Car si cela n’est bien sûr pas une preuve en soi, un changement comportemental est l’un des premiers signes d’une infidélité.

• Vie sexuelle insatisfaisante

Un rapport sexuel par semaine vous convient, votre sucre d’orge en prendrait volontiers 4 de plus. Soit.

Chez les infidèles, c’est une intimité insatisfaisante, déficiente, la frustration qui en résulte, un besoin de vitalité et de passion au lit qui sont souvent cités. Si votre conjoint se dit moindrement insatisfait de vos rapports, tenez-le pour dit. Selon les dires, l’insatisfaction sexuelle serait le berceau de l’infidélité… (Dixit une étude du Washington Post en 1999, 65% des infidèles blâment une sexualité décevante).

De plus, très peu d’hommes et de femmes quittent leur mariage ou font mention de leur infidélité, car ils considèreraient leur comportement comme une façon de préserver leur couple en allant chercher ailleurs ce que leur relation ne peut leur procurer. Le mensonge le plus prononcé par quelqu’un s’étant fait prendre en flagrant délit? «J’étais justement sur le point de t’en parler…»

• Le secret électronique

Un mot de passe sur le cellulaire. Un second mot de passe sur le cellulaire après cinq minutes d’inactivité. Un mot de passe sur certaines filières de l’ordinateur, sur la connexion à l’ordinateur lui-même et le moteur de recherche. La personne n’accède à son compte Facebook que lorsque vous n’êtes pas à ses côtés. Ne conserve pas ses courriels. Filtre et ne conserve pas son historique d’appels. Son relevé de cellulaire se fait poster directement au bureau – et non au domicile. Cette personne n’accède pas à ses courriels personnels devant vous. Si vous surprenez la personne et que celle-ci minimise son écran en réaction à votre présence, c’est mauvais signe. Très mauvais signe, à moins que votre douce moitié ne soit agent double. Cette personne ne vous laisse pas utiliser son ordi. Le cellulaire de votre amoureux (euse) n’est jamais laissé seul et va jusqu’à accompagner la personne dans la salle de bain. Très suspect.

• Nouvelles rencontres

Gare aux nouvelles rencontres et aux amitiés qui vous excluent. En effet, les détectives en ont vu de toutes les couleurs. De la Bimbo agente immobilière aux seins refaits avec qui monsieur a trompé sa femme enceinte, au conseiller financier européen de madame toujours bien mis et fonceur, à la gardienne d’enfants jeune et impressionnable, au meilleur ami de madame qui lui paie mille compliments, mais qui ne vous invite pourtant jamais à jouer au golf; soyez au garde-à-vous! Chris H., détective privé au New Jersey, déclare n’avoir vu que trois ou quatre cas durant sa carrière où l’un des partenaires fut infidèle avec un total inconnu. «La plupart du temps, c’était un proche: un voisin, collègue, ami, dermatologue, entraîneur personnel, etc.»

Si les points ci-haut ne sont que des lignes directrices générales, c’est plutôt une tendance narcissique qui unit la grande majorité des conjoints infidèles ou sinon, un changement subit d’attitude et/ou de manque de transparence. Maintenant, à en croire Chris H., est-ce dans la nature de l’être humain d’être fidèle? «Ah! je vois le pire de l’être humain à longueur de journée… c’est mon gagne-pain. Vous voulez vraiment mon avis sincère à ce sujet?»

Je préfère citer Marcelle Auclair:

«J'ai supporté les infidélités de mon mari tant que j'ai aimé mon amant.»

Loading Slideshow...
  • Pratique bien courante chez nos voisins du Sud, les détectives privés sont couramment appelés à vérifier si un conjoint est infidèle….Ou non. Si les Québécois ont tendance à être moins paranoïaques que le reste de l’Amérique et à ne pas aller aussi loin qu’à débourser des sous pour se procurer les services d’un enquêteur privé, le taux d’infidélité conjugale n’en demeure pas moins semblable.

  • Un personnalité narcissique et égoïste

    Ce type de personne ne vit qu'au moment présent où toute gratification immédiate est jugée juste et bonne... Ce genre de personne n’est pas reconnu pour rester stoïque devant les tentations.

  • Un changement d’attitude

    Si cela n’est bien sûr pas une preuve en soi, un changement comportemental est l’un des premiers signes d’une infidélité.

  • Une vie sexuelle insatisfaisante

    Chez les infidèles, c’est une intimité insatisfaisante, déficiente, la frustration qui en résulte, un besoin de vitalité et de passion au lit qui sont souvent cités.

  • Le secret électronique

    Un mot de passe sur le cellulaire. Un second mot de passe sur le cellulaire après cinq minutes d’inactivité. Un mot de passe sur certaines filières de l’ordinateur...

  • De nouvelles rencontres

    Gare aux nouvelles rencontres et aux amitiés qui vous excluent. En effet, les détectives en ont vu de toutes les couleurs: «La plupart du temps, c’était un proche: un voisin, collègue, ami, dermatologue, entraîneur personnel, etc.».