NOUVELLES

Inde: un hélicoptère de secours s'écrase, faisant huit morts

25/06/2013 08:17 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

GAUCHAR, Inde - Un hélicoptère de l'armée de l'air indienne qui rentrait d'une mission de secours dans le nord du pays a frappé le flanc d'une montagne et est tombé dans une rivière mardi, faisant huit morts.

Le mauvais temps a ralenti les opérations de secours dans l'État d'Uttarakhand, où des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies diluviennes auraient fait au moins 1000 morts. Des milliers d'autres personnes demeurent coincées dans des régions reculées.

Les intempéries ont empêché d'autres hélicoptères de décoller.

Cinq membres d'équipage et trois civils se trouvaient à bord de l'hélicoptère qui s'est écrasé près de la ville de Kedarnath. L'armée a ouvert une enquête.

Le chef de l'armée de l'air, N.A.K. Browne, avait promis aux sinistrés lundi que l'armée de l'air viendrait au secours de tous ceux coincés dans l'Uttarakhand. Le mauvais temps et la piètre visibilité ont toutefois entraîné la suspension fréquente des vols de secours.

Pendant ce temps, les autorités indiennes préparaient mardi la crémation de centaines de personnes qui ont perdu la vie lors des inondations.

De gigantesques cargaisons de bois ont été chargées à bord d'avions de transport de l'armée et envoyées vers Kedarnath, en prévision des funérailles communes et de l'incinération des victimes.

Les soldats essaient toujours de rejoindre quelque 5000 personnes coincées à Badrinath, huit jours après que les pluies de la mousson aient provoqué des inondations et des glissements de terrain dans l'État d'Uttarakhand. Jusqu'à présent, l'armée a pu secourir environ 90 000 personnes de villes et villages frappés par les inondations.

Des villes entières ont été anéanties par des glissements de terrain. Des routes ont été emportées et les liens de télécommunication rompus, isolant plusieurs secteurs de l'État.

Dans la ville de Gauchar, qui se trouve au coeur des opérations de secours, les autorités se préparaient à envoyer une douzaine de prêtres hindous vers Kedarnath. Au moins 600 corps ont été retrouvés ensevelis dans la boue autour du temple de Kedarnath, un des principaux lieux saints de l'hindouisme.

Des photos seront prises et des échantillons d'ADN prélevés avant que les corps non identifiés ne soient incinérés pour empêcher l'éclosion d'épidémies.

Le ministère fédéral de la Santé a également envoyé un million de comprimés de purification de l'eau vers l'Uttarakhand, en plus de plusieurs équipes médicales pour aider les survivants.

PLUS:pc