NOUVELLES

Création de la première association au monde de journaux centenaires

25/06/2013 05:15 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Une association de journaux centenaires, la première au monde selon ses concepteurs, a été créée mardi à Winnipeg, dans la province canadienne du Manitoba.

Plusieurs directeurs de journaux locaux et nationaux canadiens ayant plus d'un siècle ont fait le déplacement. Parmi eux, John Stackhouse du Globe and Mail ou encore Mario Girard de La Presse.

L'événement s'inscrit dans une série de manifestations marquant le centenaire du journal francophone du Manitoba, La Liberté, fondé en 1913.

Deux femmes sont à l'origine de cette association: Sophie Gaulin, rédactrice en chef de l'hebdomadaire francophone, et Margo Goodhand, ancienne rédactrice en chef du quotidien Winnipeg Free Press.

Le projet remonte à décembre 2011. "Sophie a eu l'idée. Elle voulait créer un club pour les directeurs de journaux centenaires. J'ai aimé l'idée et, vu la période trouble que traverse la presse, j'ai pensé qu'il serait vraiment important d'avoir un lieu pour que les directeurs de journaux travaillent ensemble", explique Margo Goodhand.

"Il n'existait pas, au Canada, de cercle où les rédacteurs en chef pouvaient se réunir et discuter entre eux. Ce qui est important, c'est d'avoir une structure qui nous représente. On s'est dit qu'il serait peut-être bien que tous ces directeurs puissent communiquer leurs idées pour aborder le siècle à venir", ajoute Sophie Gaulin.

L'association, dont le siège se trouve à La Liberté à Winnipeg, compte au total 30 journaux centenaires.

"Elle est bilingue, les statuts et règlements sont dans les deux langues, la présidence et co-présidence doivent être avec un francophone et un anglophone", insiste la rédactrice en chef de La Liberté.

thj/via/jca

PLUS:afp