NOUVELLES

Construction: une entente de principe est conclue dans le secteur résidentiel

25/06/2013 10:02 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Une entente de principe a été conclue mardi entre la partie patronale et le syndicat dans le secteur résidentiel de l'industrie de la construction, a annoncé l'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (APCHQ).

Il s'agit du deuxième secteur d'activité de l'industrie à arriver à un accord après celui du génie civil et de la voirie, où une entente de principe est intervenue lundi sur les clauses générales, tant monétaires que normatives.

Dans un communiqué, le directeur général pour les membres et l'industrie de l'APCHQ, Eric Cherbaka, a affirmé que l'entente dans le secteur résidentiel serait soumise pour ratification aux employeurs et aux membres de l'Alliance syndicale, qui regroupe les cinq syndicats de l'industrie de la construction, au cours des prochaines semaines.

Il a précisé que cet accord signifiait que les employés du secteur résidentiel seront de retour sur les chantiers mercredi matin. Leurs confrères du génie civil et de la voirie, qui travaillent sur les routes, ponts, égouts, aqueducs, barrages hydroélectriques, lignes de transport d'énergie, pipelines et éoliennes, ont quant à eux commencé progressivement à reprendre le travail mardi matin.

De son côté, le porte-parole de l'Alliance syndicale, Yves Ouellet, s'est réjoui qu'un deuxième secteur de l'industrie soit parvenu à obtenir une entente négociée.

«Après plus d'une semaine de grève, les travailleurs résidentiels seront heureux de réintégrer leur chantier dès mercredi matin. Les délais seront serrés, mais nous espérons être en mesure de respecter les engagements pris pour les familles qui attendent la livraison d'une maison dans les prochains jours», a déclaré M. Ouellet.

Avec cette deuxième entente de principe, il ne reste plus que le secteur institutionnel, commercial et industriel, qui comprend notamment les grands chantiers publics comme ceux des hôpitaux universitaires de Montréal, à continuer les négociations et la grève illimitée.

Les discussions dans ce secteur se sont poursuivies mardi en présence du médiateur Normand Gauthier, nommé lundi par le gouvernement du Québec. M. Gauthier a rencontré la partie patronale dans la matinée et la partie syndicale en fin d'après-midi.

Même s'il ne pouvait se prononcer sur l'état des négociations dans ce troisième secteur, M. Ouellet s'est dit convaincu que patronat et syndicat souhaitaient une résolution rapide afin de respecter le délai accordé par la première ministre Pauline Marois, qui a donné aux parties jusqu'à la semaine prochaine pour s'entendre avant de mettre un terme à la grève par une loi spéciale.

«Le but, c'est de régler le problème le plus vite possible pour ne pas avoir à subir une loi spéciale, a expliqué le porte-parole. Je suis sûr que c'est le voeu de tout le monde.»

La grève dans l'industrie de la construction a commencé le 17 juin dernier, touchant tous les secteurs d'activité, et les négociations concernent le renouvellement de la convention collective pour 2013-2017.

PLUS:pc