NOUVELLES

Snowden: impact négatif "incontestable" sur les relations sino-américaines (Maison Blanche)

24/06/2013 01:12 EDT | Actualisé 24/08/2013 05:12 EDT

La décision de laisser partir de Hong Kong l'ancien consultant Edward Snowden, accusé d'espionnage par Washington, a "incontestablement" un impact négatif sur les relations sino-américaines, a estimé lundi la Maison Blanche.

Critiquant Pékin avec une vigueur rare, le porte-parole de la présidence américaine Jay Carney a assuré que la Maison Blanche "ne croyait pas qu'il s'agissait d'une décision technique prise par un responsable de l'immigration à Hong Kong".

"Il s'agit d'un choix délibéré du gouvernement (chinois) de libérer un fugitif en dépit d'un mandat d'arrêt valide et cette décision a incontestablement un impact négatif sur la relation" entre les deux pays, a déclaré Jay Carney, porte-parole de la Maison Blanche, au cours d'un point de presse.

"Les Chinois insistent sur la nécessité de bâtir une confiance commune" entre les deux pays, a-t-il poursuivi, s'exprimant une quinzaine de jours après le sommet informel entre les présidents américain Barack Obama et chinois Xi Jinping, organisé en Californie.

"Ils ont sérieusement retardé ces efforts. Si nous ne pouvons pas compter sur eux pour qu'ils respectent leurs obligations légales en termes d'extradition, il y a un problème. Et c'est quelque chose que nous leur disons très directement", a ajouté M. Carney.

Ce dernier a également précisé que la Maison Blanche avait demandé à la Russie "d'étudier toutes les options à sa disposition pour expulser M. Snowden vers les Etats-Unis", soulignant que Washington pensait que l'ex-consultant de l'Agence de sécurité nationale était toujours à Moscou depuis son départ de Hong Kong.

M. Carney a rappelé le fait que la coopération judiciaire avec Moscou s'était intensifiée après l'attentat commis à Boston le 15 avril et que les Etats-Unis avaient extradé vers la Russie "de nombreux criminels à la demande du gouvernement russe".

Refusant d'envisager d'éventuelles conséquences si Moscou n'expulsait pas Edward Snowden, M. Carney a aussi souligné que les autorités américaines avaient contacté plusieurs pays où il pourrait transiter s'il quittait la Russie.

Edward Snowden, recherché par les Etats-Unis pour avoir divulgué des informations explosives sur les opérations américaines de surveillance électronique, est arrivé dimanche à Moscou en provenance de Hong Kong et a demandé l'asile politique à l'Equateur.

col/mdm/lb

PLUS:afp