NOUVELLES

Fête nationale à Montréal: les familles étaient au rendez-vous

24/06/2013 05:19 EDT | Actualisé 24/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La chaleur écrasante de fin d'après-midi a rapidement fait place à une pluie torrentielle sur les nombreux fêtards rassemblés au Parc Maisonneuve, lundi soir, pour souligner la Fête nationale du Québec.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes, petits et grands, s'étaient donné rendez-vous dans l'est de Montréal pour assister à une nouvelle mouture du traditionnel défilé du 24 juin. Les habituels géants avaient été installés à divers endroits du parc, et ce sont plutôt des marionnettes, manipulées par des citoyens, qui ont animé le cortège sur la rue Sherbrooke.

La première ministre Pauline Marois, qui avait annoncé quelques heures plus tôt à Québec la nomination d'un médiateur spécial dans le dossier de la grève dans la construction, était présente au départ du défilé. Elle était entourée de quelques membres de son cabinet dont Pierre Duschene, Nicole Léger, Diane de Courcy et Maka Kotto, de même que du chef bloquiste Daniel Paillé.

Se prêtant au jeu du bain de foule et de la prise de photos avec des concitoyens, Mme Marois a souligné que la Fête nationale était l'occasion de célébrer un «Québec qui construit une société extraordinaire et qui essaie (...) de faire de la place à tout le monde».

«C'est une société qui cherche la justice et l'équité. C'est un peuple créatif, inventif et l'avenir est devant nous», a-t-elle mentionné, soulignant que les Québécois avaient toutes les raisons d'être fiers malgré les scandales récemment dévoilés par la Commission Charbonneau.

Mme Marois a déclaré que la commission était une chose positive puisque son gouvernement n'avait pas laissé pourrir la situation, «comme cela a été le cas ces dernières années».

L'un des rares représentants de la scène fédérale aura été le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, tandis que le premier ministre Stephen Harper se trouvait au Lac-Saint-Jean pour les festivités de la Fête nationale.

«C'est toujours bienvenu. Hier soir, j'étais le seul chef fédéral aux Plaines d'Abraham. J'aurais souhaité que tout le monde soit là, c'est une journée où tout le monde peut fêter ensemble», a affirmé M. Mulcair.

M. Harper s'est arrêté à Dolbeau-Mistassini, au Lac-Saint-Jean, dans la circonscription de son ministre Denis Lebel. Il a prononcé une allocution au Centre Civique de Dolbeau au cours de laquelle il a vanté le plan économique de son gouvernement.

Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice, qui était aussi de la fête à Montréal, a de son côté tenu à souligner qu'il était possible de célébrer tout en étant fédéraliste, affirmant que l'événement était la fête de tous les Québécois.

«Peut-être sommes-nous les seuls (NPD) à prendre au sérieux la reconnaissance de la nation québécoise au sein de la fédération canadienne, et nous avons fait des gestes concrets, dont le bilinguisme des grands agents du Parlement, pour le prouver», a soutenu M. Boulerice, qui représente la circonscription de Rosemont-Petite-Patrie, à Montréal.

Des militants d'Option nationale, dont le chef Jean-Martin Aussant a récemment quitté la direction, étaient sur place pour témoigner de leur engagement envers la population québécoise. Le parti doit d'abord rependre son souffle avant de se lancer dans l'élection d'un nouveau chef, a mentionné le responsable de l'équipe régionale de Montréal, Julien Larocque-Dupont.

Le clou de la soirée, un spectacle animé pour une cinquième année par Guy A. Lepage, était sous la menace de la mauvaise température. Peu avant 18h, une pluie torrentielle s'est soudainement abattue sur le parc Maisonneuve, faisant fuir plusieurs familles. Finalement, le spectacle s'est mis en branle vers 21 h.

Diane Dufresne, Marie-Mai, Richard Séguin, Pierre Lapointe et Raoûl Duguay figurent parmi ceux qui feront une apparition sur scène pendant le spectacle.

PLUS:pc