NOUVELLES

Chine et Etats-Unis s'accusent mutuellement de piratage informatique

23/06/2013 02:16 EDT | Actualisé 23/08/2013 05:12 EDT

La Chine et les Etats-Unis se sont accusés mutuellement dimanche de piratage informatique, Washington dénonçant le "vol de propriété intellectuelle" par les Chinois quand Pékin s'est dite "préoccupée" par des cyber-attaques émanant d'agences américaines de renseignement.

Ces accusations interviennent au lendemain de nouvelles révélations par l'ancien consultant de l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA), Edward Snowden, inculpé pour espionnage par la justice américaine, qui a fui Hong Kong dimanche et demandé l'asile à l'Equateur.

M. Snowden a déclaré au quotidien hongkongais South China Morning Post que les Etats-Unis avaient piraté la prestigieuse université Tsinghua de Pékin, qui abrite les six principaux réseaux sur lesquels on peut accéder aux données internet de millions de Chinois, ainsi que les serveurs de Pacnet, qui gère un des plus grands réseaux de fibres optiques de la région Asie-Pacifique.

M. Snowden a également affirmé au journal que la NSA espionnait des compagnies chinoises de téléphonie mobile et interceptait ainsi des millions de SMS.

Interrogé sur ce dernier piratage de SMS, le directeur de la NSA, le général Keith Alexander, a déclaré dimanche sur la chaîne américaine ABC que "nous sommes intéressés par ceux qui s'informent sur nous, en tant qu'agence de renseignement".

"Mais dire que nous recueillons délibérément toutes sortes de données donnerait l'impression que nous essayons de sonder le monde entier", a-t-il ajouté.

"Ce que nous essayons de faire c'est d'obtenir l'information dont notre nation a besoin, le renseignement extérieur", a expliqué le général. "C'est ce qu'on attend de nous".

Interrogé pour savoir si les Etats-Unis étaient en train de "perdre la guerre informatique avec la Chine", M. Alexander a répondu que "notre nation a été touchée de manière importante par le vol de propriété intellectuelle (par exemple des brevets, ndlr) par la Chine et d'autres" pays.

Plus tôt dimanche, la Chine s'est déclarée "profondément préoccupée" par les cyber-attaques menées contre elle par des agences américaines de renseignement et a protesté auprès des Etats-Unis, selon l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle).

Les dernières informations de presse sur le cyber-espionnage de la Chine par des agences américaines "ont une nouvelle fois prouvé que la Chine est la victime de cyber-attaques, et nous avons déjà émis des protestations auprès de la partie américaine", a affirmé Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, citée par l'agence.

Avant cette déclaration, Xinhua avait déjà réagi très vivement. Ces informations "montrent que les Etats-Unis, qui ont longtemps essayé de se présenter comme une victime innocente des cyber-attaques, se sont révélés être le plus grand voyou de notre temps", a estimé l'agence officielle chinoise.

Les Etats-Unis "doivent des explications à la Chine et aux autres pays qu'ils sont accusés d'avoir espionnés. Ils doivent faire connaître au monde l'étendue et les objectifs de leurs programmes de piratage clandestins", a déclaré Chine Nouvelle.

bur-lm-are/ico

PLUS:afp