NOUVELLES

Ullrich reconnaît s'être dopé

22/06/2013 05:10 EDT | Actualisé 21/08/2013 05:12 EDT

Le seul vainqueur allemand du Tour de France, Jan Ullrich, a reconnu pour la première fois s'être dopé, au cours d'une entrevue qui sera publiée lundi dans le magazine Focus, 

« Oui, j'ai eu recours aux traitements de Fuentes », a déclaré à l'hebdomadaire celui qui a remporté la Grande Boucle en 1997, faisant ainsi référence au médecin espagnol Eufemiano Fuentes, autour duquel gravitait ce réseau de dopage sanguin.

L'athlète, aujourd'hui âgé de 39 ans, justifie son geste en expliquant avoir tenté de donner les mêmes chances que ses adversaires.

« Selon moi, il y a escroquerie à partir du moment où je me procure un avantage. Il ne s'agissait pas de cela. Je voulais favoriser l'égalité des chances », soutient-il dans cette entrevue.

Selon lui, le talent, la performance, l'esprit d'équipe et la volonté de gagner restent les facteurs déterminants du victoire.

Puni pour dopage par le Tribunal arbitral du sport (TAS) en février dernier, Ullrich a vu tous ses résultats depuis mai 2005 être annulés.

Ullrich avait été exclu du Tour de France en 2006 après des perquisitions à Madrid et à Saragosse en mai de la même année dans le cadre de l'affaire Puerto. Ces perquisitions avaient permis de découvrir des stéroïdes, des hormones, de l'EPO, une centaine de poches de sang et du matériel pour pratiquer du dopage sanguin dans le bureau du docteur Fuentes. Des poches de sang avaient été identifiées comme étant celles de l'Allemand.

Contrairement à l'Américain Lance Armstrong, qui a avoué s'être dopé à Oprah Winfrey en janvier dernier, Ullrich avait toujours refusé de briser la loi du silence sur ses pratiques dopantes.

PLUS:rc