NOUVELLES

Processus de paix: la décision appartient aux talibans, selon John Kerry

22/06/2013 11:15 EDT | Actualisé 22/08/2013 05:12 EDT

DOHA, Qatar - Le secrétaire d'État américain, John Kerry, affirme que la prise de bec entourant l'ouverture du bureau des talibans au Qatar constitue le «premier véritable test» de la volonté des insurgés à s'engager dans les négociations de paix.

L'ouverture d'un tel bureau politique était considérée comme la meilleure façon de convaincre toutes les parties de s'asseoir à la table des négociations, mais le processus de paix a avorté dès le départ, alors que le gouvernement à Kaboul conteste l'appellation d'une plaque inaugurée par les talibans et sur laquelle figurait le nom de leur ancien régime.

Les talibans ont depuis retiré la plaque et mis leur drapeau en berne, mais ils ne s'entendent pas sur la nécessité de les maintenir ainsi.

M. Kerry a soutenu que les États-Unis avaient espéré qu'une importante étape soit franchie en vue du processus de paix, mais que désormais cette décision revenait entièrement aux talibans.

Le secrétaire d'État s'est adressé aux journalistes samedi à Doha, la capitale du Qatar, où il prend part à d'autres négociations concernant la guerre civile en Syrie.

PLUS:pc